Sateco au long cours

Frédéric Gluzicki
19/11/2020

Sateco est l’un des sponsors principaux du skippeur Benjamin Dutreux. Une belle aventure, qui vient d’emmener l’industriel du coffrage viennois sur le Vendée Globe Challenge.

Monocoque de Benjamin Dutreux.
Le monocoque de Benjamin Dutreux vient de franchir l’Equateur dans le cadre du Vendée Globe Challenge. [©Team Omia – Water Family]

0° 6’ 46’’ S et 28° 43’ 24’’ O. Ces coordonnées GPS marquent un point, au milieu de l’Atlantique, à tout juste 11 km au Sud de l’Equateur… C’est là que se situait Benjamin Dutreux, ce jeudi 19 novembre à la mi-journée. Agé d’une trentaine d’années, le jeune homme réalise ici un rêve. Celui de participer à la 9édition du Vendée Globe Challenge, tour du monde en solitaire à la voile. Il se classe aujourd’hui en 10e position. A 259,36 nm (nautiques marins), soit 480,33 km, derrière Alex Thomson, en tête de la course.

Benjamin Dutreux, sur son monocoque.
Le monocoque de Benjamin Dutreux vient de franchir l’Equateur dans le cadre du Vendée Globe Challenge. [©Team Omia – Water Family]

Pourtant, ce rêve a failli ne pas se réaliser, après la défection contrainte d’un de ss principaux partenaires. Et c’est tout juste 66 j avant le départ qu’Omia, PME de fabrication de cabines de peinture pour l’industrie, rejoint l’aventure de la Water Family [Lire encadré]. 

« C’est dingue comme la vie réserve de belles surprises, raconte Benjamin DutreuxC’est une belle rencontre au bon moment avec Omia et Stéphane Galichet, son président. Un appel, un soir, par un ancien actionnaire de Sateco qui nous a mis en relation. Le projet a été monté en très peu de temps […] C’est au cœur de leur démarche, comme les autres PME qui nous entourent, d’être innovant dans la manière de communiquer et fédérer leurs clients et salariés. Comme toute entreprise en pleine crise, il faut trouver les idées pour rebondir et se démarquer. L’engagement avec la Water Family permet de prolonger leurs démarches et d’aller encore plus loin. »

Slider image

Sateco est l’un des sponsors officiels du skippeur Benjamin Dutreux. [©Team Omia – Water Family]

Slider image

L’Omia – Water Family est un monocoque de 18,28 m, d’un déplacement (poids) de 8 t. Sa surface de voile atteint 700 m2. [©Team Omia – Water Family]

Slider image

L’équipe de l’Omia – Water Family. [©Team Omia – Water Family]

Entre Omia et Sateco

Ainsi, Omia occupe une place centrale sur la coque et la grand-voile du navire [lire encadré] de Benjamin Dutreux, aux côtés d’un de ses partenaires historiques : Sateco ! Le spécialiste du coffrage métallique, installé Mirebeau, dans la Vienne.

Monocoque de Benjamin Dutreux.
Le monocoque est un bateau de classe Imoca. [©Team Omia – Water Family]

L’industriel accompagne le skippeur depuis plusieurs années déjà. « Il a y quatre ans, nous étions sponsor de l’équipe de basket de Poitiers, qui jouait en Pro A, explique François Guilloteau, président de Sateco. Après trois saisons, nous avions la volonté de faire autre chose… » Mais toujours dans le milieu du sport « encourager les jeunes à faire du sport est une action positive ».

Le hasard a conduit Sateco à croiser un partenaire qui lui a fait une proposition. Pourquoi ne pas « sponsoriser un jeune skippeur et l’accompagner dans la Solitaire du Figaro » ? Le destin de Sateco et de Benjamin Dutreux était scellé ! « Le skippeur nous a présenté un projet plus ambitieux. D’abord la Solitaire du Figaro, puis le Vendée Globe Challenge, poursuit François Guilloteau. Nous avons accepté le défi. » Mais à condition de ne pas être tout seul pour le Vendée Globe… 

Un vecteur de cohésion

L’idée de la voile a rapidement séduit Sateco. Elle véhicule de belles valeurs et constitue un bon rappel des politiques RSE des entreprises. Si Sateco a un peu mis en avant ce sponsoring à l’extérieur, il en a fait surtout profiter l’interne. « Cet accompagnement de Benjamin Dutreux est un fort vecteur de cohésion des équipes. Nous avons organisé des sorties en mer. Pour certains, la voile fut une véritable découverte. »

Par ailleurs, l’action de Water Family est aussi en phase avec les valeurs que Sateco cherche à soutenir. « Ce type d’action permet de sortir un peu de l’image traditionnelle, très “béton” du coffrage, conclut François Guilloteau. Cela montre que nous savons regarder d’autres choses. »

Frédéric Gluzicki

La Water Family, c’est quoi ?

Benjamin Dutreux, sur son monocoque.

Benjamin Dutreux, sur son monocoque Omia - Water Family. [©Team Omia - Water Family]

Water Family - Du flocon à la vague” est une association d’intérêt général dont le programme pédagogique Water Responsable est reconnu par le ministère de l’Education Nationale. Elle a vocation à éduquer et à sensibiliser à la préservation de l’eau, de la santé et celle de la planète. Ceci, en valorisant les bonnes pratiques et la consommation responsable. Son action a débuté il y a dix ans déjà. « Le cœur du message est l’eau virtuelle ou indirecte : cette eau que nous consommons et polluons sans le savoir chaque jour à travers notre alimentation, nos objets et nos actions, explique le skippeur Benjamin Dutreux. Le crédo de Water Family ? Agir à la source ! A la source car l’eau est la matière première de tous nos biens de consommation. Et à la source car son action prioritaire vise les jeunes générations, l’éducation étant la clé pour un changement durable de la société. » En 2020, la Water Family fédère plus de 150 ambassadeurs sportifs, 1 000 professionnels et 20 000 jeunes sensibilisés (par an) dans les écoles et sur les évènements. Elle souhaite rassembler tous ceux qui agissent et ont envie d’agir pour demain.

Le monocoque de Benjamin Dutreux

Monocoque de Benjamin Dutreux.

Le monocoque de Benjamin Dutreux a déjà remporté la Route du Rhum, en 2010. [©Team Omia - Water Family]

Le monocoque de Benjamin Dutreux n’est pas un perdreau de l’année. Il a une histoire. Mis en service en juillet 2007, il est celui qui a parcouru le plus de milles en mer. C’est un bateau de classe Imoca (International Monohull Open Class Association). C’est-à-dire dont la longueur de la coque est comprise entre 59 et 60 pieds (17,98 m et 18,29 m). Il a été conçu par l’architecte néo-zélandais Bruce Farr. Aux mains de Sébastien Josse, puis de Roland Jourdain, ce bateau a remporté la Route du Rhum, en 2010. Il s’est toujours distingué comme un des monocoques les plus aboutis de sa génération. C’est le Japonais Kojiro Shiraishi qui l’avait mené lors du dernier Vendée Globe, après une refonte complète. Mais a démâter à l'entrée de l’océan Indien... Ainsi, le monocoque Omia - Water Family a connu d’autres noms : Spirit of Yukoh, Neutrogena, Hugo Boss, Estrella Damm.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article