Revcoo : Quand innovation technologique rime avec transition écologique

Tom Comminge
08/07/2022
Modifié le 11/07/2022 à 14:54

Start-up lyonnaise, Revcoo a élaboré une technologie capable de capter le CO2 des cheminées d’usine. Le procédé consiste à cryogéniser le carbone pour éviter sa propagation dans l’atmosphère.

Article paru dans le n° 101 de Béton[s] le Magazine

Revcoo a installé son innovation sur un four à chaux de la carrière de Bocahut dans le Nord. [©Eiffage Route]
Revcoo a installé son innovation sur un four à chaux de la carrière de Bocahut dans le Nord. [©Eiffage Route]

En Europe, le secteur industriel représente 46 % des émissions de dioxyde de carbone. Dans un contexte où industrie devrait rimer avec écologie, les actions doivent être vite mises en place. Ainsi, Revcoo, une jeune start-up lyonnaise, œuvre pour la transition écologique. Elle a élaboré une nouvelle technologie capable de capturer le CO2 des usines. Cela, dans le but de limiter le réchauffement climatique de + 1,5 °C d’ici 2050. Ce procédé consiste à capter le carbone directement en sortie des cheminées d’usine par cryogénie. La technique se déroule ainsi en 3 étapes. Tout d’abord, le gaz à traiter est comprimé avant d’être déshumidifié. Il est ensuite filtré pour isoler le dioxyde de carbone, afin qu’il soit pur. Enfin, ce gaz conditionné est placé dans le désublimateur dans lequel le CO2 se transforme en neige carbonique.

Lire aussi : Carbon8 Systems, de déchets à matériaux

Des usines éco-responsables

Des premières installations sont prévues prochainement sur un four à chaux de la carrière de Bocahut dans le Nord. Au démarrage, Revcoo devrait capter environ 2 t/j de CO2. Pour la fin d’année, il espère monter à 20 t/j. La technologie permettrait alors d’éviter l’émanation de 95 % des émissions dans l’atmosphère. De plus, la technique ne perturbe pas la production et ne force pas les professionnels à changer leurs procédés. La start-up propose donc un moyen pour les usines industrielles de devenir éco-responsables. A cela s’ajoute un gain d’argent significatif. En effet, l’innovation permettrait d’optimiser les coûts carbone parmi les plus bas du marché avec un CO2 capturé pour moins de 19 €/t. Soit environ 4 fois moins cher que sa valeur actuelle ; En parallèle, Revcoo valorise une partie du carbone cryogénisé pour ses recherches, pour l’élaboration de carburants verts ou encore pour la construction en béton.

Article paru dans le n° 101 de Béton[s] le Magazine