Quand le béton se marie au végétal et à l’art

Sivagami Casimir
30/12/2019

Richter & Associés a imaginé un bâtiment tout en minéralité pour le nouveau Centre de soins psychiatriques des Hauts-de-Queuleu, à Metz (57). Une coque en béton organique et ouverte sur la nature, qui a été retravaillée par l’artiste Grégoire Hespel.

Slider image

Richter & Associés ont signé le nouveau Centre de soins psychiatriques de Hauts-de-Queuleu, à Metz. [©Eqiom]

Slider image

Situé au cœur d’un poumon vert, l’ouvrage rend hommage à la nature. [©Eqiom]

Slider image

L’artiste Grégoire Hespel est intervenu avant le coulage et après le décoffrage pour créer différentes aspérités. Des détails qui soulignent le lien entre le bâtiment et la nature. [©Eqiom]

Slider image

De grandes ouvertures vitrées laissent entrer la nature et la lumière dans cette coque de béton protectrice. [©Eqiom]

La Zone d’aménagement concerté des Hauts-de-Queuleu, à Metz (57) a été épargnée par l’urbanisation. Ici, le cabinet d’architectes Richter & Associés, prix de l’Equerre d’argent 2018, a dessiné un nouveau Centre de soins psychiatriques. Imaginé comme une coque organique, le bâtiment bénéficie d’un béton Eqiom à base de colorant vert (teinté dans la masse) et de CEM II de la cimenterie de Héming.

Pour souligner le lien entre le bâtiment et son environnement végétal, les architectes en charge du projet ont fait appel à l’artiste Grégoire Hespel. Ce dernier est intervenu en créant des vides avant le coulage des éléments. Mais aussi, au moment du décoffrage, en utilisant un nettoyeur haute pression. Ainsi, à certains endroits, les granulats des murs ressortent, des textures se créent et les nuances de couleurs rendent hommage à la nature. Ces différentes aspérités renforcent l’aspect minéral de l’ouvrage…

Si la coque en béton confère un côté protecteur au lieu, elle est tout de même ponctuée par des ouvertures vitrées. Celles-ci laissent entrer la lumière et donnent l’impression d’ouvrir le centre de soin sur la végétation alentour.

Repères
– Maîtrise d’ouvrage : Centre hospitalier spécialisé de Jury-les-Metz (Olivier Astier, directeur, Véronique Defloraine, directrice adjointe)
– Architecte : Richter & Associés
– Béton : Eqiom

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article