Édito

L’appel de la Bavière

D’une manière irrémédiable, selon un rythme triennal, Munich devient le centre du monde. Et tel un gigantesque aimant, la ville attire une foule immense. Le monde, c’est celui de la construction. La foule, c’est celle de ses acteurs. L’aimant, c’est la Bauma. Le plus grand salon professionnel du monde. Avant même l’ouverture des portes, les chiffres donnent le vertige : plus de 3 500 exposants originaires de près de 60 pays différents, environ 615 000 m2 de surfaces d’expositions, 18 halls couverts et quelque 600 000 visiteurs issus de plus de 200 pays attendus.

L’univers des bétons ne représente qu’une petite part de ce salon. Toutefois, les organisateurs ne l’ont pas négligé pour autant. Déjà, traditionnellement, plusieurs halls sont connotés “béton”. Mais cette année, la nouveauté vient des vastes zones extérieures. Là, un secteur a été identifié comme celui des matériels pour le béton. Ainsi, le visiteur intéressé par ce seul domaine d’activité pourra, sans difficultés, concentrer sa visite. Et économiser ses forces. On ne peut qu’applaudir une telle initiative. Ce qui n’interdit pas de préparer sa venue. Pour ce faire, rendez-vous, dès à présent, en p. 42 du présent numéro pour découvrir une première sélection des innovations de la cuvée 2019 de Bauma.

Frédéric Gluzicki

Directeur de la publication

En couverture. Bétons et éco-performances. Bye bye RT 2012, cap sur la RE 2020 !

Techniques & Architecture. Théâtre du Maillon. Un noir intense pour illuminer le béton.

Dossier spécial. Bauma dans les starting-blocks.

Béton pratique. Comment bien choisir sa fibre polymère ?

Esprit BétonDavide Galbiati. L’âme intemporelle du béton.

Passé simple. Maisons bulles. Entre utopie et futurisme

 

18,00

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?