Premier bilan du Label Promotelec Rénovation énergétique

Rédaction
16/09/2015

Promotelec, dans le cadre de son Observatoire du confort dans l’habitat, dresse pour la première fois un bilan national de la rénovation énergétique des bâtiments résidentiels existants.

uxt5gf4i2mtyrjm4vgz9Promotelec, dans le cadre de son Observatoire du confort dans l’habitat, dresse pour la première fois un bilan national de la rénovation énergétique des bâtiments résidentiels existants : individuels et collectifs, sociaux et privés. Plus de 17 000 logements ayant fait l’objet de travaux de rénovation énergétique ont été analysés pour en sortir les données essentielles.

Premier point, les collectifs et les habitats sociaux tiennent le haut du pavé. Ils représentent respectivement 88 % et 96 % des logements rénovés. Alors que les ¾ des dossiers d’habitat collectif concernent des opérations de moins de 30 logements.

Autre point, les énergies renouvelables sont en progression. Si les opérations avant travaux avaient rarement recours aux énergies renouvelables, les rénovations énergétiques contribuent à leur développement. Ainsi après travaux, « 29 % des dossiers intègrent une énergie renouvelable. En tête, les solutions thermodynamiques (37 %) et solaire thermique (36 %), suivies par le bois (22 %) ; le photovoltaïque et la géothermie étant encore sous-représentés (respectivement 3 % et 2 %) ». A l’inverse, les dernières innovations technologiques sont rarement embarquées. Seulement 8 % des dossiers portés dans 87 % des cas par le secteur social ont utilisé des innovations technologiques. Cette tendance peut s’expliquer par la nécessité pour eux de recourir au “Titre V opération ou système” dans le cas de l’utilisation de technologies “non reconnues” par le moteur de calcul de la réglementation thermique globale sur l’existant.

Enfin, l’association note que pour la plupart des travaux, ce sont des rénovations globales qui sont engagées. Ppour 95 % des dossiers, la ventilation a fait l’objet de travaux. S’y ajoute un remplacement ou une rénovation des systèmes de chauffage et des systèmes de production d’eau chaude sanitaire (ECS). Enfin, les travaux comptent évidemment un renforcement de l’isolation. Plancher haut (combles, toiture-terrasse), plancher bas, façades et menuiseries, dans 90 % des cas, deux de ces quatre postes sont isolés, l’isolation de l’ensemble des postes concerne, quant à elle, 50 % des dossiers.