Préfabrication : Rector inaugure sa seconde usine polonaise

Frédéric Gluzicki
27/09/2021

Rector vient d’inaugurer sa seconde usine de préfabrication polonaise, sise à Mszczonów, commune située à 50 km au Sud-Ouest de Varsovie. Là, sont produits des poutrelles précontraintes RS, des pré-linteaux, des poutrelles plates PPR et des entrevous béton. Présentation.

Article paru dans Process Industriels n° 951, supplément de Béton[s] le Magazine n° 96

L’usine Rector de Mszczonów assure la préfabrication de poutrelles précontraintes, de poutres plates, de pré-linteaux et d’entrevous. [©ACPresse]
L’usine Rector de Mszczonów assure la préfabrication de poutrelles précontraintes, de poutres plates, de pré-linteaux et d’entrevous. [©ACPresse]

Au concours de prononciation, “Mszczonów” n’est pas loin de remporter une palme… Toutefois, ce n’est pas par goût de la provocation que Rector a choisi cette petite commune du Sud-Ouest de Varsovie pour y implanter sa seconde usine polonaise. Déjà, le siège et la première unité de production locale avaient trouvé place à Chrzanów, en Silésie. Un nom tout aussi simple à prononcer pour un Français ! Mais pour qui connaît la langue de Mickiewicz1, ce n’est pas si compliqué que cela…

C’est en 2003 que Rector a débuté ses activités en Pologne, via une filiale commerciale. Ceci, avant d’y installer une usine à partir de 2009. Puis un dépôt, à Mszczonów. Quant à la décision de construire une seconde unité de production, elle est intervenue en 2019, pour une fin de construction du bâtiment en février 2020. Et une mise en stand-by du projet pour cause de pandémie. 

Un hall couvert de 2 000 m2

« La fin de l’installation des machines n’a pu intervenir qu’au mois de juin, avant une mise en production, fin juillet de la même année », résume Pawel Maciejasz, directeur de l’usine Rector de Mszczonów. L’inauguration du site devait avoir lieu à l’automne 2020. La crise du Covid-19 en aura décidé autrement. Et c’est seulement le 16 septembre dernier que l’usine a été baptisée, en présence de Rémi Lesage, président du groupe Rector Lesage et de Ronan Blanchard, directeur général de Rector. Ainsi que de l’équipe de Rector Polska et des principaux clients de l’entreprise.

L’usine de Mszczonów s’inscrit sur un terrain de 10 ha, propriété du groupe et se développe sur une superficie couverte de 2 000 m2 environ. Elle offre une gamme plus large que l’unité historique de Chrzanów. En effet, en plus des poutrelles précontraintes de la ligne RS en 110 et 130 mm de haut, la production de Mszczonów intègre les poutres plates PPR, les pré-linteaux ou encore des entrevous béton.

Jusqu’à 200 km de poutrelles par mois

« Les poutrelles RS sont distribuées sur la moitié Nord de la Pologne, le Sud étant fourni par l’usine de Chrzanów, explique Pawel Maciejasz. Les autres produits, eux, sont destinées à l’ensemble du territoire, mais aussi à la République tchèque et à la Slovaquie. »

Pawel Maciejasz, directeur de l’usine Rector de Mszczonów : « Cette nouvelle usine est en mesure de préfabriquer 200 km de poutrelles et autres poutres par mois, et près de 700 000 entrevous par an ». [©ACPresse]

L’usine prend place dans un hall couvert de 2 000 m2. [©ACPresse]

Signée Rocchi, la centrale à béton s’inscrit dans une structure fermée accolée au hall de l’usine. [©ACPresse]

Un malaxeur à trains planétaires Rocchi de 1 m3 constitue le cœur du dispositif de production du béton. [©ACPresse]

Une télébenne Veckenmann est associée à cette centrale pour assurer l’alimentation du distributeur mobile à béton. [©ACPresse]

Distributeur mobile à béton Veckenmann. [©ACPresse]

Pour l’heure, les chaînes de production fonctionnent sur un cycle de 8 h. Il est vrai que l’usine monte peu à peu en puissance. Le rythme actuel est de 40 km mensuel de poutrelles RS, pré-linteaux et de poutres plates PPR. Quant aux entrevous, Rector en produit quelque 300 000 unités par an. Encore assez loin des capacités maximales. « Cette nouvelle usine est en mesure de préfabriquer 200 km de poutrelles et autres poutres par mois, et près de 700 000 entrevous par an. Bien entendu, en ajustant les cycles de production… » Toutefois, cette progression sera calquée sur la demande du marché. 

Trois bancs de préfabrication pour poutres et poutrelles

L’usine de Mszczonów est divisée en deux zones de production, dont la principale est dédiée aux poutrelles. Là, prennent place trois bancs de préfabrication. « Les deux premiers présentent une longueur de 80 m, intègrent 20 poches et sont réservés, pour l’un, à la production des poutrelles RS 110 et, pour l’autre, à la production des poutrelles RS 130, détaille Pawel Maciejasz. Quant au dernier banc, il mesure 40 m avec 18 poches et permet la préfabrication, aussi bien des pré-linteaux que des poutrelles plates PPR. » Ces bancs auto-résistants de 400 t ont été conçus et mis en place par l’industriel Amas France. Ils bénéficient d’un système de traitement thermique, avec contrôle à distance par smartphone.

Lire aussi : « L’ouverture d’une autre usine était devenue indispensable »

« Nous avons assuré la conception générale de l’usine, en lien avec les services techniques de Rector France et dans le respect de leur cahier des charges en termes de produits fabriqués, de qualité, de rentabilité, de sécurité et de maintenance », explique Jean-Marie Roqué, gérant de Amas France. 

Des presses d’essais venues de Montauban

Ainsi, outre les bancs, l’industriel a installé les rails longitudinaux et transversaux pour le déplacement des machines. Et fourni nombre d’équipements complémentaires. A commencer par les outils de précontrainte pour les 3 bancs. La prestation comprend aussi les dérouleurs hydrauliques synchronisés de bâches isolantes, la machine à brosser et huiler les moules par micro-pulvérisation. Mais aussi la machine à démouler et à découper les aciers (à l’aide de 2 disques diamant de grand diamètre et le chariot à empiler et à évacuer les produits.

De son côté, le Montalbanais 3R a livré le pousseur automatique de torons avec sa goulotte de guidage de 84 m et équipé le laboratoire béton de l’ensemble des presses d’essais.

La particularité de la télébenne est aussi de permettre le déplacement du distributeur à béton d’une ligne de production à l’autre. [©ACPresse]

Amas France a assuré la mise en place des trois bancs de préfabrication : deux de 80 m pour les poutrelles précontraintes et un de 40 m dédié aux poutres plates et aux pré-linteaux. [©ACPresse]

Les câbles de précontrainte proviennent de France, des chaînes de production Trefil-Union, filiale de l’industriel allemand Mutares. [©ACPresse]

Pousseur automatique de torons avec goulotte de guidage de 84 m, signé 3R. [©ACPresse]

Enrouleur-dérouleur de torons Veckenmann. [©ACPresse]

Banc de 80 m dédié à la préfabrication des poutrelles RS 110. [©ACPresse]

La seconde zone a vu l’implantation du dispositif de préfabrication des entrevous béton. Celui-ci s’articule autour d’une presse Adler A 650 d’Alfi Technologies, associée au dispositif de manutention et de palettisation. Un équipement acquis d’occasion auprès d’Eurobéton qui souhaité souhaitait s’en séparer… 

Aligné sur les normes sécuritaires actuelles

Il permet la préfabrication d’éléments de 12 cm, 16 cm et 20 cm d’épaisseur pour répondre à toutes les configurations de planchers. Il a été déménagé depuis Besançon et réinstallé à Mszczonów par les équipes d’Amas France. Ces derniers ont aussi conçu et suivi la réalisation du génie civil et de massifs en béton destiné à recevoir la presse vibrante.

« Nous avons voulu cette installation pour gagner en indépendance et maîtriser la production de l’ensemble de nos éléments en béton. » Une étuve signée Royer, industriel installé dans la Nièvre et spécialiste du sujet, vient compléter l’aire de production des entrevous, dont l’installation revient à Amas France. « Notre presse a été certifiée par Dekra en matière de sécurité. Il est vrai que nous avons procédé à une large modernisation de cet outil pour l’aligner avec les normes sécuritaires actuelles. » 

Autour d’un malaxeur planétaire de 1 m3

Installée par l’Italien Rocchi, la centrale à béton constitue le 3e gros équipement de l’usine. Elle s’articule autour d’un malaxeur MPR 5 à trains planétaires d’une capacité de 1 m3, alimenté par skip. Suffisant pour répondre aux besoins actuels cumulés des bancs à poutrelles et de la presse à entrevous, d’où la présence de deux sorties distinctes. Quatre trémies de 60 m3 unitaires permettent le stockage des granulats et deux silos de 65 m3 sont dédiés aux ciments.

Une télébenne est associée à cette centrale pour assurer l’alimentation du distributeur mobile à béton. Sa particularité est aussi de permettre le déplacement du distributeur d’une ligne de production à l’autre. « Dans le cadre de notre intervention, nous avons aussi assuré la construction du portique de circulation de la télébenne », reprend Jean-Marie Roqué. De son côté la télébenne comme le distributeur à béton sont issus du catalogue Veckenmann, qui a aussi fourni l’enrouleur-dérouleur à torons. 

Chariot à empiler et à évacuer les produits, et dérouleurs de bâches d’étuvage fournis par Amas France. [©ACPresse]

Presse à entrevous Adler A 650 d’Alfi Technologies. [©ACPresse]

La manutention des entrevous est 100 % automatisée. [©ACPresse]

L’unité de production des entrevous prend place dans l’usine, juste à côté des bancs de préfabrication, que l’on distingue au premier plan. [©ACPresse]

Rector a voulu intégrer une unité de préfabrication d’entrevous pour gagner en indépendance et maîtriser la production de l’ensemble des éléments en béton. [©ACPresse]

3R a fourni l’ensemble des équipements du laboratoire béton. [©ACPresse]

Compte tenu de la présence d’un unique malaxeur à béton, la production est aujourd’hui organisée par cycles ou campagnes : entrevous durant les phases de préparation des bancs et poutrelles dès que les bancs sont prêts à être bétonnés. « L’usine emploie 10 personnes, qui interviennent aussi bien au niveau des entrevous que des poutrelles. A cela s’ajoutent 2 administratifs », indique Pawel Maciejasz.

Des câbles de précontrainte importés de France

Côté matières premières, Rector a opté pour des valeurs sûres aussi. Ainsi, les ciments sont issus de la cimenterie Lafarge de Małogoszcz, près de Kielce, ville située dans la moitié Sud du pays. « Nous utilisons un CEM I 52,5 R pour la préfabrication des poutres et poutrelles, et un CEM II 42,5 R pour les entrevous », précise Pawel Maciejasz. Les granulats sont des dolomites, originaires de la carrière Lafarge de Radkowice, toujours près de Kielce. Aussi bien la cimenterie que la carrière sont connectées au fer, permettant un transport par train en direction de Varsovie, entre autres. Le sable est, lui, plus local, extrait de la carrière Budokrusz de Zbiroża, commune voisine de Mszczonów. Enfin, Chryso est le fournisseur aussi bien des adjuvants pour bétons que les huiles de démoulage. 

Eléments essentiels pour la préfabrication des poutrelles RS, les câbles de précontrainte proviennent de France, des chaînes de production Trefil-Union, aujourd’hui filiale de la holding industrielle allemande Mutares. Toutefois, Rector n’exclut pas de mener des essais avec des produits plus locaux, dans les mois qui viennent… 

Frédéric Gluzicki

1Adam Mickiewicz (1798-1855) est un poète et écrivain polonais, considéré comme l’un des plus grands poètes romantiques.

Les intervenants

  • 3R : pousseur automatique de torons avec goulotte de guidage de 84 m et presses de laboratoire pilotées par pupitre Quantris
  • Alfi Technologies : unité de production et de conditionnement des entrevous,dont la presse à blocs
  • Amas France : bancs à poutres et poutrelles, dérouleurs de bâches d’étuvage, machine à brosser et huiler les moules, machine à démouler et à découper les aciers, chariot à empiler et à évacuer les produits.
  • CFE : construction du hall de préfabrication
  • Rocchi : centrale à béton
  • Royer : étuve
  • Veckenmann : dérouleur de torons, distributeur à bétonet télébenne

Matériaux pour la préfabrication

  • Budokrusz : sable
  • Chryso : adjuvants pour bétons et huiles de décoffrage
  • Lafarge : ciments et granulats
  • Trefil-Union : câbles de précontrainte