Politique environnementale : Savoir dépasser la réglementation

Rédaction
28/05/2021

Avec 83 carrières, ports et dépôts, et près de 200 centrales à béton, répartis sur tout le territoire, le groupe Cemex a très tôt anticipé et globalisé les différentes contraintes environnementales.

Article paru dans le n° 94 de Béton[s] le Magazine

Louis Natter est le directeur du développement durable de Cemex. [©Cemex]
Louis Natter est le directeur du développement durable de Cemex. [©Cemex]

Depuis 2008, Cemex mène une politique de développement durable très globale, édifiée sur le socle de la norme ISO 26000. Et articulée autour de 6 axes : gouvernance, capital, environnement, loyauté sur les marchés. Ainsi qu’attention aux intérêts des clients et des consommateurs… Enfin, intégration dans les territoires.

Basé sur des consignes, des procédures et des systèmes d’audit, le système de managements environnementaux garantit la réalisation des objectifs. L’organisation est maintenant mature. Le groupe reste néanmoins dans un processus d’amélioration continue. En effet, des audits réguliers sont assurés par Bureau Véritas.

« Au niveau des carrières et de l’extraction des granulats, nous prenons des engagements spécifiques à ces activités situées pour l’essentiel en milieu rural. Nous nous engageons pour la nature, avec des plans d’action à 3 ans. Par exemple, avec la Ligue de protection des oiseaux et l’association Orée », précise Louis Natter, directeur du développement durable de Cemex.

Cet article est réservé aux abonnés
des revues Béton[s] le Magazine et Bâti & Isolation.

En plus de votre magazine, profitez d’un accès illimité à l’ensemble des contenus et services du site www.acpresse.fr :

  • Lecture de l’intégralité des dossiers thématiques, reportages chantiers, fondamentaux, histoire de la construction…
  • Consultation des indicateurs économiques (chiffres et analyses)
  • + vos newsletters pour suivre l’info en continu
Je m'abonne