Performances en hausse pour les bâtiments tertiaires certifiés NF HQE

Rédaction
19/11/2014

Certivéa lance un Observatoire annuel des performances des bâtiments tertiaires certifiés NF HQE. Conçu comme un outil pour les acteurs de la construction durable, cet Observatoire offre une analyse des performances et des critères de comparaison de projets.

Patrick Nossent, président de Certivéa.

Patrick Nossent, président de Certivéa.

Certivéa lance un Observatoire annuel des performances des bâtiments tertiaires certifiés NF HQE. Conçu comme un outil pour les acteurs de la construction durable, cet Observatoire offre une analyse des performances et des critères de comparaison de projets. Il permet d’une part, de valoriser les opérations certifiées et, d’autre part, de fixer les objectifs pour les nouvelles réalisations. L’Observatoire 2014 porte sur les opérations françaises en construction ou en rénovation, certifiés avec Certivéa entre 2005 et 2013, soit 1 348 bâtiments tertiaires (bureaux, lieux d’enseignement, commerces, plates-formes logistiques, équipements sportifs…). 73 % de la cible relevant du secteur privé et 27 % du secteur public.

Les résultats ont été calculés à partir de l’échelle de mesure des performances selon 4 thématiques : énergie, environnement, santé et confort. Chaque performance a été notée de 1 à 4 étoiles, correspondantes aux valeurs comprises entre la RT 2000 à Bepos, conduisant à l’obtention d’un niveau global de performance allant de “Bon” à “Exceptionnel”.

Les résultats 2014 font apparaître 4 tendances majeures :

– Des performances globales sont en progression (+ 27 % d’opérations avec un niveau “Excellent” entre 2008 et 2013) ;

– L’énergie est le principal axe d’amélioration des bâtiments, suivie par l’environnement, le confort et la santé (en moyenne, 63 % des opérations obtiennent un niveau 3 étoiles, contre 55 % pour l’environnement);

– Les bâtiments privés et les bureaux neufs et en rénovation, se placent avec les plus hautes performances (47 % des bâtiments privés obtiennent un niveau “Excellent” ou “Exceptionnel”, contre 33 % pour les bâtiments publics ; 61 % de bureaux en rénovation obtiennent des niveaux “Excellent” ou “Exceptionnel” et 46 % de bureaux neufs ont des niveaux “Excellent” ou “Exceptionnel” ;

– Les bâtiments certifiés en Ile-de-France obtiennent des performances globales supérieures à celles constatées dans les autres régions (49 % des opérations en Ile-de-France arrivent à des niveaux “Excellent” ou “Exceptionnel”).

Les résultats complets de l’Observatoire 2014 sont téléchargeables sur le site de Certivéa