(Parenthèse béton) épisode #1 : Caroline Leite

Rédaction
21/06/2018

(Parenthèse béton) EPISODE #1 : Caroline Leite a passé les premières années de son existence à Saint-Quentin-en-Yvelines, ville nouvelle, ville champignon, ville bétonnée, mais berceau des origines d’une sensibilité d'enfant jouant dans un univers sans limites. Et le béton s’est imposé dans sa vie et dans son oeuvre.

(Parenthèse béton) : le nouveau rendez-vous de Béton[s] le Magazine
La rédaction vous propose de découvrir des artistes, artisans et designers, qui se retrouvent tous autour du béton.

– EPISODE #1 – Caroline Leite –

Saint-Quentin-en-Yvelines, nature maîtrisée, barres d’immeubles. Un aspect froid ? Bien au contraire. Caroline s’y sent bien. Ensuite, pendant dix ans, elle étudie et travaille aux Ulis (91),
Le béton encore… Toujours le béton. Et en 2010, elle plaque tout, s’inscrit aux Beaux-Arts de Versailles… Son rêve depuis des années. Et le béton apparaît naturellement dans ses oeuvres. Caroline Leite effectue des relevés photographiques de tous ses déplacements, du milieu dans lequel elle évolue. Le béton est là. Et de plus en plus là, car l’artiste commence à fixer ses photos sur la matière. Laquelle ? Des plaques de béton. Ce médium lui parle vraiment, sorte de repère éternel…
M. C.

[Lire la suite dans le BLM n°61]

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article