Oscar Niemeyer : La maison des communistes

Mariola Gluzicki
13/05/2021

Dessiné en trois jours par Oscar Niemeyer, le projet du siège du Parti Communiste français, à Paris, est un exemple d’une architecture engagée. Bâtiment de béton et de verre, il a été récemment classé Monument Historique.

Devant le bâtiment, une coupole blanche dépasse de la dalle, interpellant le visiteur. [©BLM]
Devant le bâtiment, une coupole blanche dépasse de la dalle, interpellant le visiteur. [©BLM]

Situé place du Colonel Fabien, à Paris, le siège du Parti communiste français continue à susciter la curiosité. Initié en 1966, il ne sera inauguré que quinze ans plus tard, faute de financements réguliers car provenant des seules contributions des adhérents du Parti.  Le projet a été dessiné par l’architecte brésilien Oscar Niemeyer, mais trois architectes français – Paul Chemetov, Jean Deroche, Jean-Maur Lyonnet – et l’ingénieur Jean Prouvé ont collaboré à sa réalisation.

Oscar Niemeyer voulait pour cette réalisation une architecture simple, inventive et différente, symbolisant un monde sans préjugés ni injustices. Le terrain mis à la disposition de l’architecte est triangulaire et s’incline selon une légère pente vers la place. Pour le corps de bâtiment, Niemeyer a choisi une forme courbe et l’a positionné en retrait de la rue. Solution qui a permis d’élargir la perspective et de masquer un immeuble

Cet article est réservé aux abonnés
des revues Béton[s] le Magazine et Bâti & Isolation.

En plus de votre magazine, profitez d’un accès illimité à l’ensemble des contenus et services du site www.acpresse.fr :

  • Lecture de l’intégralité des dossiers thématiques, reportages chantiers, fondamentaux, histoire de la construction…
  • Consultation des indicateurs économiques (chiffres et analyses)
  • + vos newsletters pour suivre l’info en continu
Je m'abonne