Olivier Dumoulin est devenu le nouveau directeur du développement client d’Arcadis France. Il succède à Cyril Brichant.

Olivier Dumoulin devient le directeur du développement client d'Arcadis France. [©Arcadis France]
Olivier Dumoulin devient le directeur du développement client d’Arcadis France. [©Arcadis France]

Olivier Dumoulin a été nommé directeur du développement client d’Arcadis France. Il succède à Cyril Brichant. Olivier Dumoulin aura pour mission, comme il l’explique, de « collaborer avec ses clients pour saisir les opportunités regroupées au sein de 4 thèmes stratégiques sur lesquels se positionne le groupe Arcadis : la mobilité du futur, l’urbanisation, la transition énergétique et les industries résilientes ». Ces objectifs le motivent, car il résonne avec ses expériences récentes d’entrepreneuriat interne. Mais aussi de développement commercial de clients mondiaux et de directions opérationnelles d’activités.

« Olivier porte une vision ambitieuse et pragmatique du développement client, avec une expérience opérationnelle de développement d’activités et des grands clients, qui permettra d’enrichir nos différentes thématiques de croissance et d’innovation. Il veillera à développer le partage des savoir-faire entre les activités d’Arcadis en France et avec les autres régions du monde », met en évidence Nicolas Ledoux, président d’Arcadis France.

Son parcours

Olivier Dumoulin est diplômé de l’Ecole des hautes études commerciales (Edhec). Il est aussi titulaire d’un Master of Business Administration (MBA) de l’Institut européen d’administration des affaires (Insead). Pendant 6 ans, il a exercé différentes fonctions dans le groupe Lagardère. Puis, il s’est spécialisé dans le conseil et la gestion de projet en immobilier chez Colliers International. Là, il était en charge des grands comptes. Ensuite, c’est au sein du cabinet AT Kearney qu’il a débuté sa carrière dans le conseil en stratégie, qu’il a poursuivi pendant 8 ans. Et c’est en 2015 qu’Olivier Dumoulin a rejoint Arcadis. Et ce, afin de développer le conseil stratégique en France, en Europe du Sud, puis dans toute l’Europe. Mais aussi pour piloter l’activité “gestion de projets” en France.

Klara Gluzicki

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article