Organisé par l’Ifpeb et co-porté par le Cerema, le challenge Cube.s réitère l’opération pour une nouvelle promo 2019-2020.

Le challenge Cube.s réitère l’opération pour une nouvelle promo 2019-2020. [©Cube.s]
Le challenge Cube.s réitère l’opération pour une nouvelle promo 2019-2020. [©Cube.s]

Organisé par l’Ifpeb2 et co-porté par le Cerema, le challenge Cube.s1 réitère l’opération pour une nouvelle promo 2019-2020. Pensé comme un mouvement, il permet aux établissements scolaires – écoles, collèges, lycées – de s’engager à réduire leur consommation d’énergies pendant un an et plus. Près de 1 000 places sont ouvertes cette année. « Engagez-vous dans Cube.s et participez, s’est exclamé Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale lors du lancement de l’opération. L’écologie n’est pas seulement une question de connaissance, c’est aussi une question de savoir-faire. Il faut agir ! »

En effet, le but du challenge est d’installer un projet pédagogique et d’évaluer pendant 1 an les économies d’énergie atteignables, en mobilisant les 2 premiers leviers de la performance : une meilleure exploitation du bâtiment et la mobilisation de ses occupants vers plus de sobriété. Des frais d’inscription sont nécessaires pour chaque établissement. « Ils comprennent la prise en charge par les CEE jusqu’à 16 000 € de prestations d’accompagnement par établissement – un avancement de ces frais n’est pas nécessaire », explique le règlement du challenge. « Les consommations sont ensuite suivies sur quatre années pour aller plus loin et éviter l’effet rebond. Cube.s participe activement à la transition énergétique, puisque les participants réalisent en moyenne 12 % d’économies dès la première année. »

Un challenge pédagogique et ludique

Le challenge prévoit la distribution de “kits ambassadeurs” aux élèves, qui contiennent des supports de communication ludiques et des outils techniques de “bonnes pratiques” applicables aussi bien à l’école, qu’à la maison. Un “kit établissement” complète ce dispositif et offre du matériel pédagogique pour les enseignants. « Le développement durable pour nous, c’est extrêmement important, car c’est nous qui allons faire partie du monde qui arrive, expliquent les élèves de l’éco-club du lycée Jules Ferry. Les générations avant ne s’en sont pas beaucoup préoccupées. C’est à nous de faire bouger les choses pour qu’on arrive pas dans un monde totalement détruit. » Ainsi, dans cet établissement, des potagers participatifs, des ruches et un partenariat avec la ligue de protection des oiseaux ont été mis en place.

Tous les mois, les participants reçoivent un certificat en fonction des efforts réalisés (1 étoile : + de 10 % d’économies d’énergies, 2 étoiles : + de 20 %, 3 étoiles : + de 30 %, 4 étoiles : + de 40 %, 5 étoiles : + 50 % et héros environnemental : + 60 %). Au bout d’un an, 3 vainqueurs sont récompensés lors d’une remise de prix. « Lors de la dernière remise, nous avons constaté que certaines écoles avaient fait des affiches et tout un travail éducatif au niveau des élèves et cela nous a beaucoup plu, déclarent les enseignants du collège des Hautes Rayes. Cette année, nous avons décidé d’intégrer les élèves, de leur insuffler cette envie de respect de la planète et d’économie d’énergie, en faisant le bilan dans notre collège. »

Plus d’informations et inscriptions : ici

1Challenge climat usage établissement enseignement scolaire.
2Institut français pour la performance du bâtiment

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article