Nord : Xella : Un quartier en béton cellulaire

Rédaction
26/06/2020

Le nouveau quartier résidentiel du Domaine Grand Air de Wambrechies, au nord de la métropole de Lille, voit la création de 250 nouveau logements…

Les nouveaux logements du Domaine Grand Air ont tous été construits en blocs de béton cellulaire Xella.
Les nouveaux logements du Domaine Grand Air ont tous été construits en blocs de béton cellulaire Xella. [©Xella]

Wambrechies est une petite commune située à quelques kilomètres au Nord de la métropole de Lille. Cette municipalité traversée par le cours de la Deûle compte un peu plus de 10 000 habitants. C’est là qu’a été lancé un vaste programme de logements. Celui-ci prend place au sein du nouveau quartier résidentiel du Domaine Grand Air et voit la création d’un ensemble de 250 logements.

Si les premiers habitants s’y sont établis à la fin de l’année 2018, les dernières maisons doivent être livrées dans le courant de cette année 2020. Sans doute avec un petit peu de retard, compte tenu de la période de confinement imposée durant le printemps… 

En blocs de béton cellulaire Xella

Afin d’être conformes à la norme RT 2012, les 108 logements de ce programme ont été construits en blocs de béton cellulaire. Ainsi, le cabinet Cochet Dehaene a prescrit le béton cellulaire M211 de Xella, pour ses qualités intrinsèques. En effet, en utilisant cette qualité de blocs, d’une hauteur unitaire de 30 cm. La pose et le collage sont plus efficaces, plus économiques et plus rapides dans la mise  en œuvre. Par ailleurs, le cabinet a privilégié un industriel local pour fournir le béton cellulaire. Ceci, depuis son usine de Saint-Saulve, sise juste à côté de Valenciennes. Il s’agit de l’ancienne unité Cellumat, marque reprise par Xella à la fin de l’année 2017. L’objectif était à l’époque de rééquilibrer les sites de production du groupe sur le territoire national. Tout en pérennisant une entreprise qui n’allait pas bien… 

Sur le programme du Domaine Grand Air, les blocs de béton cellulaire Xella semblent avoir répondu à toutes les attentes. « En tant qu’architecte, j’apprécie la flexibilité́ et la modularité́ du produit, qui permettent une totale liberté́ de conception », explique Guillaume Christiaens, architecte de l’opération.

Au total, ce sont près de 30 000 m2 de blocs M211. En épaisseur 20 cm et 25 cm et hauteur 30 cm, qui ont été mis en œuvre sur toute la durée du projet. 

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article