Nord : Une armature au millimètre

Yann Butillon
02/12/2021

Dans le cadre des travaux de modernisation de ses lignes, la SNCF a fait appel à Eiffage pour le remplacement d'un pont sur la ligne Creil-Jeumont.

Article paru dans le n° 97 de Béton[s] le Magazine.

Mise en place des dalles préfabriquées par Capremib sur le pont ferroviaire enjambant la Sambre, à Sassegnies. [©Capremib]
Mise en place des dalles préfabriquées par Capremib sur le pont ferroviaire enjambant la Sambre, à Sassegnies. [©Capremib]

Au printemps 2021, dans le cadre des travaux de modernisation de ses lignes, SNCF Réseau a entrepris le remplacement du pont ferroviaire de la ligne Creil-Jeumont, qui enjambe la Sambre, à Sassegnies. L’objectif de l’opération était de remplacer en totalité le pont-rail, tout en répondant aux contraintes environnementales sur ce site. Eiffage a fait le choix d’une solution mixte structure acier et tablier en béton préfabriqué. 

Retrouvez toute l’actualité des articles en région

Pour la réalisation du tablier, l’entreprise s’est tournée vers Capremib, qui s’est attelée à la préfabrication des douze dalles. La gageure principale consistait à ajuster la position des armatures en attente des dalles vis-à-vis des quelques 3 500 goujons de la structure métallique, de façon à ce qu’ils n’entrent pas en conflit. Répartis par groupe de 18, ces connecteurs viennent s’encastrer entre les aciers dans les réservations des dalles en béton. Il s’agissait de créer un maillage d’ancrages entre le tablier en béton et la structure métallique du pont. Les tolérances de positionnement sont millimétriques. Une prouesse réussie par les équipes de l’atelier d’armatures de Cormicy, certifié Afcab, et le bureau d’études d’Eiffage.

De son côté, le béton devait répondre à une formulation spécifique et validée après des essais de convenance axés sur la résistance. Au final, chaque dalle pèse plus de 14 t, avec une densité d’acier à plus de 350 kg/m3. Cela représente au total plus de 168 t de béton et plus de 25 t d’acier. Une fois achevé, le nouveau tablier a été mis en place par ripage, lors d’une opération exceptionnelle de 101 h de travaux en continu.

Article paru dans le n° 97 de Béton[s] le Magazine.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article