Mécénat Charles-Henri Besnard de Quelen 2014

Rédaction
16/12/2014

Pour l’édition 2014 du Mécénat Charles-Henri Besnard de Quelen, ont été récompensés Guy Sarremejeanne, Hugues Vincent et Baudouin Maïco Aïssoun.

 Guy Sarremejeanne, gérant de Letgo. ©Laurence Benoit – CNAM

Guy Sarremejeanne, gérant de Letgo. ©Laurence Benoit – CNAM

Charles-Henri Besnard de Quelen (1881-1946) n’est autre que l’inventeur des procédés fondamentaux de la préfabrication pour lesquels il a déposé un brevet en 1917. Il a été aussi l’époux de Germaine de Quelen qui, décédée sans postérité en 1977, a décidé de confier ses biens via un legs au Conservatoire national des Arts et Métiers (Cnam), afin de créer une fondation qui aide l’innovation dans la construction. Cette fondation a été créée en 1980, attribuant de nombreuses bourses de voyages à des étudiants architectes ou ingénieurs. Depuis 2012, une nouvelle orientation a été donnée à cette initiative baptisée désormais “Mécénat Charles-Henri Besnard de Quelen”.

Pour l’édition 2014, trois lauréats ont été récompensés lors de la cérémonie du 8 décembre dernier, en présence d’Olivier Faron, administrateur général du Cnam et de Francis Guillemard, président du mécénat. Plus de 200 dossiers de candidatures ont été adressés lors de cette 2e édition, dont 22 sont parvenus en finale et ont été instruits par le grand jury.

Zoom sur les catégories de la construction :

  • Premier Prix de l’Innovation ex-aequo : 90 K€, décerné à Guy Sarremejeanne, gérant de Letgo, pour “Letgo”, un système constructif par banches perdues : 90 K€.

http://www.besnarddequelen.com/grand-prix-besnard-quelen/laureats-grand-prix-innovation-2014/1er-prix-ex-aequo-letgo#.VJA5hCjSlHk

  • Bourse d’études attribuée à Hugues Vincent pour le projet « Effet des incertitudes des matériaux sur la dégradation progressive des structures sollicitées sous chargements extrêmes (séisme, tempête…) » : 8 000 €.
  • Bourse de voyages attribuée à Baudouin Maïco Aïssoun pour le projet « Influence des propriétés rhéologiques des bétons autoplaçants sur la durabilité de leur couche superficielle » : 4 000 €.