Le marché des isolants français remonte la pente en 2021

Tom Comminge
06/05/2022
Modifié le 09/05/2022 à 10:50

TBC Innovations publie, chaque année, un bilan du marché français des isolants dédiés aux murs, aux toitures et aux planchers. En 2021, le secteur rebondit après une année 2020 à oublier.

Le marché des isolants a connu un net rebond en 2021 en France avec plus de 260 Mm2 d’isolants posés. [©Isolat]
Le marché des isolants a connu un net rebond en 2021 en France avec plus de 260 Mm2 d’isolants posés. [©Isolat]

Le marché de l’isolation en France rebondit. Comme chaque année, TBC Innovations a publié une étude sur la situation des isolants pour les murs, les toitures et les planchers, dans l’Hexagone. La société a mené l’enquête par téléphone auprès de 350 acteurs dispersés partout en France. Elle a analysé les ventes des isolants sur l’année et a déterminé les dernières tendances du secteur. Que ce soit en construction neuve ou en rénovation. L’étude s’intéresse notamment à la laine de verre, de roche, au PSE ou encore aux biosourcés.

De manière générale, le marché des isolants a connu un net rebond en 2021 en France avec plus de 260 Mm2 d’isolants posés, soit environ 45 Mm3. Après une année 2020 en recul liée à la crise sanitaire (240 Mm2), il s’est redressé et a même progressé pour atteindre un niveau supérieur à 2019 (environ 255 Mm2).

La hausse de la demande en rénovation

La hausse de l’activité du marché se caractérise par un rebond de la demande en rénovation sur la période 2021. Les dispositifs mis en place, tels que MaPrimeRénov’ ou Coup de pouce isolation ont contribué à cette augmentation. De plus, les chantiers de construction débutés en 2020 et reportés à l’année suivante par la Covid-19 en sont aussi la cause. Au niveau de la répartition du marché, 53 % des isolants sont dédiés à la rénovation et 47 % à la construction neuve. Plus précisément, l’isolation des toitures et des combles constitue le premier débouché du marché.

Lire aussi :
Fin des coups de pouce CEE : La FFB réagit

Elle représente près de la moitié des applications pour les bâtiments. Les solutions murales, intérieures ou extérieures, demeurent le deuxième avec plus de 1/3 de la superficie posée. Tandis que les isolants pour les planchers et les sols restent moins utilisés. En revanche, lors de l’enquête, les professionnels interrogés ont témoigné de fortes inquiétudes liées notamment à l’arrêt du dispositif “Coup de pouce” en 2022. Cette prime permettait de financer les travaux d’isolation des combles et des planchers bas. Avec cet arrêt, le marché de la rénovation pour ces solutions serait impacté.