Des tests grandeur nature pour l’ITE par enduit sur polystryrène expansé

Rédaction
24/03/2016
Modifié le 15/11/2018 à 16:55

Les fabricants de techniques d’isolation thermique par l’extérieur par enduit sur isolant en polystyrène expansé, réunis ont mené une campagne d’essais officiels sur le bon comportement au feu des façades, en grandeur réelle.

20160322_181152_photo-3-enduit-mince-mixte

Engagés dans une démarche volontaire, les fabricants de techniques d’isolation thermique par l’extérieur par enduit sur isolant en polystyrène expansé, réunis dans 3 syndicats, ont mené une campagne d’essais officiels sur le bon comportement au feu des façades, en grandeur réelle.

Sous l’impulsion des réglementations européennes et françaises, notamment la Directive “Performance énergétique des bâtiments” (2010/31/EU) et la Réglementation thermique 2012, les produits et systèmes d’isolation thermique par l’extérieur ont évolué.

Dans ce cadre, depuis 2010, des programmes de R&D ont été conduits par les fabricants d’enduits et d’isolants en polystyrène expansé pour garantir une sécurité optimale. Les industriels de cette filière, réunis au sein de trois syndicats : l’Association rançaise de l’isolation en polystyrène expansé dans le bâtiment (Afipeb), le Syndicat national des industries des peintures, enduits et vernis (Sipev) et le Syndicat national des mortiers industriel (SNMI), ont élaboré différents travaux de recherche, qui ont débouché sur une campagne d’essais officiels menée en collaboration avec le ministère de l’Intérieur, afin de vérifier le bon comportement au feu des façades en grandeur réelle. Cette campagne a été menée selon le protocole d’essais Lepir 2 conformément aux dispositions de l’IT 249 actuelle.

Les résultats de cette campagne sont concluants. Ils répondent aux critères d’acceptabilité du protocole : après une heure d’essai, dont 30 mn d’exposition au feu, il n’y a pas eu de propagation de flammes au-dessus du deuxième niveau, ni de propagation latérale de l’inflammation sur l’ensemble de la largeur de la façade, ni de percement de la peau externe du troisième niveau.

Ces résultats ont permis d’optimiser les dispositions constructives destinées à limiter la propagation d’un incendie sur une façade en béton ou en maçonnerie revêtue d’un système d’isolation thermique extérieure par enduit sur polystyrène expansé (Etics PSE). Elles sont décrites dans un guide de préconisations rédigé par l’Afipeb, le Sipev et le SNMI, en collaboration avec les laboratoires Eefctis et Crepim. Ce guide sera disponible sur le site du ministère de l’Intérieur prochainement.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article