Liebherr met sur le marché une gamme de toupies à entraînement électrique. La nouvelle ligne ETM “électrique” compte cinq versions sur porteurs et une sur semi-remorque.

Liebherr annonce le lancement de sa nouvelle ligne de toupies ETM à entraînement électrique [©Liebherr]
Liebherr annonce le lancement de sa nouvelle ligne de toupies ETM à entraînement électrique [©Liebherr]

La toupie à entraînement électrique est la grosse nouveauté “béton” sur le stand Liebherr à la Bauma. L’industriel a annoncé la mise sur le marché de cinq toupies sur porteurs et d’une sur semi-remorque. Toutes font partie de la nouvelle ligne ETM “électrique”. Le point commun entre tous ces modèles est l’entraînement électrique de cuve. Il s’agit de la combinaison d’un moteur triphasé et d’un réducteur spécifique. Cet ensemble est capable d’offrir une puissance de pointe de 125 kW, pour une puissance permanente de 60 kW et une tension de service de 650 V en courant continu. De quoi garantir la rotation de cuves jusqu’à 12 m3, remplies de béton. Ceci, moteur du porteur (ou du tracteur) éteint. 
Un chargeur 22 kW intégré permet de charger la batterie vide en moins de 1 h. Un simple raccordement électrique de 400 V/ 32 A standard type 2 est nécessaire. Bien entendu, un générateur avec une fonction d’amplification, présent sur le porteur (et le tracteur), assure le chargement de la batterie durant les déplacements. L’énergie générée lors des phases de freinage est aussi récupérée pour rechargée la batterie.

Compatibles avec toutes les variantes de motorisations

La nouvelle série ETM “électrique” peut être combinée avec tous les types d’entraînement du porteur (ou du tracteur) : motorisation diesel, gaz, hybride ou électrique.
Sur les porteurs, les batteries sont dissimulées dans le cadre auxiliaire, juste au-dessus des essieux arrière. Un placement idéal pour la répartition des charges. Sur la semi-remorque, la batterie est placée à l’avant, au niveau de la sellette. Ce qui la situe au-dessus du tandem arrière du tracteur. 
A l’intérieur de la cabine, le chauffeur bénéficie d’un écran de commande tactile. Grâce à un affichage avec graphiques, il a une vue de l’ensemble des informations principes : temps de fonctionnement restant, flux d’énergie entre le générateur, la batterie et l’entraînement de la cuve. Un boîtier d’affichage complémentaire est placé à l’extérieur, à l’arrière du véhicule.   
La gamme des toupies électriques sur porteurs s’échelonne entre 7 et 12 m3 de remplissage nominal de la cuve.

Ecran de commande tactile du système d’entraînement de la cuve.  [©Liebherr]
Ecran de commande tactile du système d’entraînement de la cuve. [©Liebherr]

Adaptées à tous les types de bétons

 Au cœur de cette ligne s’inscrit l’ETM 905. D’une capacité de 9 m3, la structure affiche un poids de 4 135 kg, contre 3 320 kg pour son alter ego HTM 905 “classique”. Ainsi, l’ETM 905 présente un surpoids de 815 kg, lié principalement à la batterie. Les autres toupies sur porteurs s’appellent ETM 705 (7 m3– 3 910 kg), ETM 805 (8 m3– 4 050 kg), ETM 1005 (10 m3– 4 310 kg) et ETM 1205 (12 m3– 4 845 kg). Bien entendu, une partie de cette offre n’est pas destinée ou adaptée au marché français… Quant à la version sur semi-remorque, il s’agit de l’ETM 1004 T, qui offre une capacité de 10 m3, pour un poids d’ensemble de 7 830 kg. Soit 540 kg de plus que l’HTM 1004 T “classique”.
Les nouvelles cuves à entraînement électrique Liebherr sont adaptées pour le transport de toutes les consistances de béton. Elles permettent une réduction significative de la consommation de carburant, donc des émissions de gaz à effet de serre. Le niveau sonore sur site est aussi réduit. Ceci, car le chargement comme le déchargement du béton se fait moteur du porteur (ou du tracteur) éteint. 

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article