L’Etiquette Energie Fenêtre ne fait pas l’unanimité !

Rédaction
27/06/2013

En avril dernier, la Chambre syndicale des fabricants de verre plat (CSFVP) et l’Union des fabricants de menuiseries extérieures (UFME) se félicitaient du lancement de l’“étiquette Energie Menuiserie Portes et Fenêtres” (e2mf).

©etiquette-energie-menuiserie

©etiquette-energie-menuiserie

En avril dernier, la Chambre syndicale des fabricants de verre plat (CSFVP) et l’Union des fabricants de menuiseries extérieures (UFME) se félicitaient du lancement de l’“étiquette Energie Menuiserie Portes et Fenêtres” (e2mf). Cette dernière, qui devait permettre aux consommateurs de mieux choisir leur fenêtre, est aujourd’hui au cœur d’une polémique. Quatre associations, dont 3 de la FFB (Métallerie, Charpente-Menuiserie-Parquet, Syndicat national de la fermeture-protection solaire et des professions associées) et le Syndicat national de la construction des fenêtres, façades et activités associées, ont expliqué leur volonté du retrait de cette étiquette.
Déjà, ils dénoncent la mauvaise méthode de calcul de la e2mf. Ce dernier ne prend pas en compte les fermetures et protections solaires, ce qui affecte en hiver le complément d’isolation et perturbe la variabilité du facteur solaire. Une carence qui tromperait le choix du consommateur et l’orienterait vers des fenêtres simplistes et non adaptées. En outre, ils reprochent à cette mesure de déconsidérer et de ne pas représenter l’ensemble du travail des professionnels du secteur. De plus, ils soulignent la mise en circulation hâtive de cette étiquette. Selon eux, elle ne conviendrait pas à une plausible réglementation européenne. En effet, non seulement, aucune application d’une mesure d’étiquetage énergétique à l’échelle européenne n’a été évoquée, mais aussi le bâtiment pris en compte pour les calculs ne répondrait pas forcément à la norme choisie pour une étiquette menuiserie européenne.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article