Les abeilles dorment à l’hôtel aux Pays-Bas

Rédaction
26/10/2018

Il y a quelques années, Erik Bretveld - un jardinier écolo hollandais - a contacté le Studio de design Überdutch, avec l'idée de fabriquer un “hôtel” en béton pour abeilles sauvages et solitaires.

La diminution de la biodiversité, en particulier chez les insectes tels que les abeilles sauvages, est devenue un problème extrêmement urgent et chacun doit intervenir à son niveau. [©Buginn]

Il y a quelques années, Erik Bretveld – un jardinier écolo hollandais – a contacté le Studio de design Überdutch, avec l’idée de fabriquer un “hôtel” en béton pour abeilles sauvages et solitaires. Une sorte de refuge, un lieu d’hibernation, de nidification, de ruche moderne pour la ville ou la campagne. « Nous avons relevé le défi de faire de cette idée d’hôtel le plus beau et le plus fonctionnel que nous puissions concevoir. Nous l’avons réalisé en collaboration avec des spécialistes de l’apiculture, issus de la communauté scientifique, ainsi qu’un expert dans le domaine du béton. Après deux ans d’essais sur le terrain, nous étions convaincus que les abeilles sauvages (en voie de disparition) adoraient notre produit. Nous avons ainsi lancé une nouvelle marque, Buginn, il y a un an », explique Maurits Karstkarel, du Studio Überdutch. La diminution de la biodiversité, en particulier chez les insectes tels que les abeilles sauvages, est devenue un problème extrêmement urgent et chacun doit intervenir à son niveau. « Notre production alimentaire dépend de ces pollinisateurs naturels. Si nous n’agissons pas maintenant, nous aurons un problème alimentaire à l’échelle mondiale dans quelques années. »

Des hôtels en béton

Pour le moment, on les trouve surtout aux Pays-Bas, mais « Nous espérons que dans quelques années, nos hôtels seront partout ! »
Pour le moment, on les trouve surtout aux Pays-Bas, mais « Nous espérons que dans quelques années, nos hôtels seront partout ! »

Le béton a tout de suite été le matériau de prédilection du Studio Überdutch, car il est durable avant tout. « Nos hôtels pour abeilles pourront fonctionner parfaitement pendant 100 ans ». Ces “Bee Hotels” peuvent être construits sous la forme de murs indépendants ou intégrés aux façades de jardins ou de lieux publics urbains. La formulation du béton est tenue secrète… Le design de ces ruches modernes a remporté un prix pour le meilleur usage innovant du béton, décerné par CementenBeton, une organisation néerlandaise, qui promeut l’utilisation ce matériau.
Ces “hôtels” sont constitués d’un élément de base en béton avec deux cavités et une façade en béton avec des trous de taille différente, entre 2 mm et 14 mm de large, et jusqu’à une profondeur de 150 mm. Les cavités sont remplies de “noyaux”. Un noyau est une boîte en carton remplie de matériaux de nidification, tels que du roseau, du bambou ou du terreau. Ce principe est destiné à fournir un abri à toutes sortes d’insectes, mais surtout les abeilles solitaires. En raison de sa masse, le béton se réchauffe lentement, mais conserve aussi sa chaleur pendant une longue période. Du coup, c’est tout un mur, qui peut devenir un lieu de nidification. L’ouverture des trous en façade empêche les oiseaux dévoreurs d’insectes de piller les nids. Pour le moment, on trouve surtout ces architectures aux Pays-Bas, mais « Nous espérons que dans quelques années, nos hôtels seront partout ! »

Muriel Carbonnet

Plus d’informations ici.