“Le Pavé Parisien” connecté et en béton

Rédaction
29/11/2018

Près d’un millénaire après le début du pavage des rues de Paris et 50 ans après mai 68, l’entreprise The Concrete Family s’empare aujourd’hui de ce symbole et crée l'enceinte connectée en béton “Le Pavé Parisien”.

Près d’un millénaire après le début du pavage des rues de Paris et 50 ans après mai 68, l’entreprise The Concrete Family s’empare aujourd’hui de ce symbole et crée “Le Pavé Parisien”. S’il s’agit bien d’un cube de 10 cm de côté, comme la taille d’origine des pavés de la capitale, inutile de le chercher au sol. Bien que … C’est sur une étagère du salon qu’il prendra sa place. Normal, sous cette appellation se cache, non pas la plage, mais une enceinte acoustique compacte et connectée Bluetooth. « L’universalité de la musique est un moyen de s’ouvrir aux autres et nous souhaitons partager cette valeur à notre échelle, en proposant un outil d’écoute accessible et design », explique Pierre-Axel Izerable, l’un des quatre frères à l’origine de cette aventure, rejoint depuis par deux associés. Petit détail, qui n’est pas des moindres, cette enceinte est en… Bfup. Ce béton high-tech restituant au mieux le son du haut-parleur.Et contrairement aux idées reçues, elle n’est pas si lourde ! Le Pavé Parisien pèse moins qu’une bouteille d’eau minérale, c’est dire… Chacun pouvant ainsi la déplacer où bon lui semble ! De plus, elle est performante et embarque les dernières technologies numériques de traitement du signal sonore. Cerise sur le gâteau, elle est ultra résistante aux intempéries et ne craint pas d’être oubliée en extérieur ! Même si l’on n’est pas sûr de la revoir…

A l’instar de Joseph Lambot

The Concrete Family est constituée d’une fratrie, venant d’horizons différents : Pierre-Axel est ingénieur du son et compositeur de musique électro-acoustique, Stanislas, professionnel des travaux publics chez Colas, Benjamin, économiste, et Baptiste, organisateur d’évènements.Il y a 10 ans, Stanislaslance la construction d’un canoë en béton avec son école et le Cérib, à l’instar de Joseph Lambot, en 1848. « « A défaut de table vibrante, Pierre-Axel a détourné ses outils musicaux et a proposé à Stanislas d’utiliser un synthétiseur et des enceintes, pour produire de puissantes basses fréquences, afin de débuller le béton. Il n’en a finalement pas eu besoin, mais l’idée de faire des enceintes avec un corps en béton était née. » En 2015, une de leurs amies compositrices leur demande d’imaginer un dispositif de diffusion sonore en plein air, pour une pièce de théâtre. Les enceintes devaient être minimalistes, résistantes aux variations de température, avec une restitution de son de qualité. The Concrete Family venait de voir le jour. L’histoire ne fait que commencer… Et maintenant, c’est l’appellation “Pavé parisien”, qui tient justement le haut du pavé !

Muriel Carbonnet