Le marché de l’ardoise naturelle prospère

Rédaction
21/06/2017

En façade ou en toiture, l’ardoise naturelle séduit de plus en plus. En 2016, le marché de l’exportation gagne 2,2 points en volumes et en chiffre d’affaires.

Ardoise naturelle de la région de Galice, en Espagne. [©Cluster Da Pizzara de Galicia]

Ardoise naturelle de la région de Galice, en Espagne. [©Cluster Da Pizzara de Galicia]

En façade ou en toiture, l’ardoise naturelle séduit de plus en plus. C’est ce que montre l’étude du Cluster Da Pizzara de Galacia, un réseau regroupant plus de 55 carriers en Galice (Espagne). En 2016, le volume total de l’exportation est de 475 752 t contre 465 460 t en 2015, pour un chiffre d’affaires d’environ 253 M€ contre 248 M€, la même année.
Des pays comme l’Australie (+ 39 % avec 1 279 t en 2016, contre 923 t en 2015), les Pays-Bas (+ 66 % avec 2 124 t, contre 1 283 t), l’Irlande (+ 19 % 14 766 t, contre 12 457 t), la Pologne (+ 82 % avec 706 t en 2016, contre 388 t en 2015)… enregistrent une grande progression de consommation d’ardoise naturelle. De plus, un bon nombre de pays montrent en 2016 un nouvel élan pour ce matériau, tels que la Finlande, qui passe de 8 t à 26 t (+ 225 %), le Kosovo, de 4 t à 33 t (+ 725 %), le Japon de 92 t à 105 t (+ 14 %), le Kuweit et le Qatar qui doublent leur importations (respectivement 33 t et 2 t) ou encore la Colombie avec 9 t (+ 200 %).
La France représente toujours l’un des principaux marchés. Elle suit la même dynamique générale avec, en 2016, 191 786 t d’ardoise naturelle importée sur le territoire contre 187 352 t en 2015.