LafargeHolcim se désengage du Chili

Rédaction
13/10/2016

LafargeHolcim annonce la signature d’un accord avec Inversiones Caburga Limitada, du groupe Hurtado Vicuña, pour la cession de sa participation de 54,3 % dans Cemento Polpaico, au Chili.

lafargeholcim

LafargeHolcim annonce la signature d’un accord avec Inversiones Caburga Limitada, du groupe Hurtado Vicuña, pour la cession de sa participation de 54,3 % dans Cemento Polpaico, au Chili, sur la base d’une valeur d’entreprises d’environ 220 MCHF. L’opération se matérialisera par une offre publique d’achat d’Inversiones Caburga Limitada à tous les actionnaires de Cemento Polpaico.

Jusque-là, Cemento Polpaico opérait une usine intégrée et deux stations de broyage pour une capacité annuelle de 2,3 Mt de ciment. La société est aussi l’un des principaux fabricants de béton prêt à l’emploi avec 25 centrales. Elle est également présente sur le marché des granulats. Le lancement de l’offre publique d’achat est soumis à l’approbation des autorités chiliennes de la concurrence, qui devrait intervenir au premier semestre 2017. A l’issue de l’opération, LafargeHolcim n’aura plus d’activité dans le pays.

LafargeHolcim a dépassé son objectif de désinvestissement, qui s’élevait à 3,5 MdCHF pour l’année 2016. Le groupe a annoncé au mois d’août qu’il élevait cet objectif à 5 MdCHF d’ici la fin de l’année 2017.