Eqiom inaugure une nouvelle carrière à Bayel

Rédaction
13/10/2016

Le 10 octobre dernier, Eqiom a inauguré une nouvelle carrière de calcaire, à Bayel, dans l’Aube (10), destinée à répondre aux besoins du Grand Paris.

eqiom

Le 10 octobre dernier, Eqiom a inauguré une nouvelle carrière de calcaire, à Bayel, dans l’Aube (10), destinée à répondre aux besoins du Grand Paris. Eqiom livrait déjà le marché francilien depuis des sites alluvionnaires situés dans un périmètre de 150 km autour de Paris. Mais le manque de plus en plus accru de ces ressources alluvionnaires, dont l’utilisation est soumise à une réglementation plus stricte, a obligé l’industriel à chercher des solutions de substitution.

Initiée il y a plus de 20 ans, la recherche de gisement de roches massives calcaires pour remplacer ces matériaux alluvionnaires a permis d’identifier le site de Bayel. L’autorisation d’exploiter cette carrière de calcaire ayant été obtenue en 2008, Eqiom a construit l’installation de traitement des matériaux et l’embranchement ferré pour le chargement de trains directement dans la carrière. Proche lui aussi d’un embranchement ferré, le site de Saint-Eloi (58), qui produisait des matériaux alluvionnaires siliceux de Loire, s’est tout naturellement intégré à ce nouveau projet. Restait à trouver le lieu de réception des produits de Bayel et de Saint-Eloi pour permettre leur mélange et leur ré-expédition vers Paris. Vernou-La-Celle-sur-Seine (Seine-et-Marne) est la dernière étape de ce projet industriel ambitieux ! L’attention d’Eqiom s’est portée sur un ancien site EDF dédié à la réception du charbon et basé sur la commune de La Grande Paroisse. Lors de sa modernisation, EDF a libéré une plate-forme correspondant à ces besoins et a autorisé à bâtir les installations techniques nécessaires à la recomposition des produits et à leur expédition vers le marché parisien. Depuis sa mise en service en 2014, cette plate-forme gère 250 000 t de matériaux. A terme, Eqiom a pour objectif de traiter sur ce site 1 000 000 t.