Imaginé par l’entrepreneur Jean-Jacques Lavoine et ses fils, Edouard et Noé, le Green Bloc est un bloc anti-attentat “déguisé” en jardinière. Il a obtenu la médaille d’argent du concours Lépine et le 2e prix décerné par la préfecture de Paris.

lorsque l’on ôte l’enveloppe, à l'intérieur de ce module se cache un bloc en béton armé renforcé, ayant une forme d’étoile avec des pointes en acier. Idéal pour bloquer une route et contre toute attaque bélier.
A l’intérieur de ce module se cache un bloc en béton armé renforcé, ayant une forme d’étoile avec des pointes en acier. Idéal pour bloquer une route et contre toute attaque bélier. [©Jean-jacques Lavoine]

Imaginé par l’entrepreneur Jean-Jacques Lavoine et ses fils, Edouard et Noé, le Green Bloc est un bloc anti-attentat “déguisé” en jardinière. Il a obtenu la médaille d’argent du concours Lépine et le 2eprix décerné par la préfecture de Paris. Développé après les attentats de Nice (juillet 2016), le Green Bloc est un plot de 1 m3pour 850 kg, recouvert d’un bardage en bois ou acier et qui fait office de jardinière. Mais lorsque l’on ôte l’enveloppe, à l’intérieur de ce module se cache un bloc en béton armé renforcé, ayant une forme d’étoile avec des pointes en acier. Idéal pour bloquer une route et contre toute attaque bélier. L’habillage extérieur des quatre parois est entièrement personnalisable, soit en bois, ou en acier, ou en plastique recyclé. Peuvent apparaître un support publicitaire ou plus simplement le blason de la ville dans laquelle il est installé. « C’est la solution de défense pour nos villes », indique Jean-Jacques Lavoine. Alliant sécurité et esthétique naturelle, le Green Bloc est personnalisable et s’intègre dans les aménagements urbains. « Objectif : pouvoir bloquer de manière rapide, esthétique et efficace une route. » Ce bloc contient sur le dessus un bac à fleur, ou autres, de 300 l à garnir selon le choix du client.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article