Fischer : Pour béton cellulaire

Rédaction
19/06/2013

Fischer présente la première cheville en métal avec ATE (Agrément technique européen) pour béton cellulaire et Agrément de résistance au feu R120, la FPX-I qui s'installe sans difficultés.

©Fischer

©Fischer

Fischer présente la première cheville en métal avec ATE (Agrément technique européen) pour béton cellulaire et Agrément de résistance au feu R120, la FPX-I. Cette dernière s’installe sans difficultés. Les utilisateurs peuvent frapper la cheville, sans préforage, dans le béton cellulaire avec un marteau. A l’aide d’un outil de pose, inclus dans chaque emballage, on peut finaliser le montage. On sent et entend un clic qui indique que la cheville est posée comme il faut. Le trou de forage n’est même pas à nettoyer. La quadruple expansion garantit des valeurs d’accroches supérieures. La FPX-I se compose d’une tête conique avec taraudage métrique permettant l’utilisation de tous types de vis et de tiges filetées. Elle est ainsi idéale pour tous types de fixations. Et d’un cône d’expansion “carré” à 4 segments, qui empêche la rotation de la cheville dans le trou de forage et assure ainsi un excellent maintien. Elle garantit également des charges en traction et cisaillement élevées, d’où un nombre réduit de points de fixation. La FPX-1 est agréée pour les bétons cellulaires avec des densités allant de 250 kg/m3 à 650 kg/m3 et pour les dalles en béton cellulaire (murs et plafonds) avec des densités allant de 500 kg/m3 à 550 kg/m3. Enfin, elle est agréée pour les maçonneries en béton cellulaire revêtues par exemple d’un enduit. La cheville avec taraudage interne est disponible en 4 versions : M6, M8, M10 et M12.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article