Fiboo : Entre isolation biosourcée et circuit court

Sivagami Casimir
24/05/2022
Modifié le 12/07/2022 à 11:22

Fiboo développe un isolant biosourcé à base de bambou. Sur un modèle en circuit court, la start-up a élu domicile dans les Hauts de France.

Thomas L’Homel et Pierre Vion, les deux fondateurs de Fiboo. [©Fiboo]
Thomas L’Homel et Pierre Vion, les deux fondateurs de Fiboo. [©Fiboo]

C’est après un voyage en Chine que Pierre Vion se familiarise avec le bambou et ramène en France les déchets fibreux laissés de côté par l’industrie locale. Si l’utilité du matériau met un peu de temps à germer, elle prend désormais tout son sens avec la création de Fiboo. Au sein de son bureau d’études, basé à Paris et spécialisé dans l’écologie du bâtiment, Pierre Vion confie à Thomas L’Homel l’exploration de la fibre de bambou pour en faire un produit dédié au bâtiment. En effet, cet ingénieur diplômé en matériaux composites/mécanique, est spécialisé dans la caractérisation des matériaux.

Puis, en 2021, les deux hommes s’associent pour la création d’une start-up industrielle de fabrication d’isolants en fibres de bambou. « Nous avons monté Fiboo en avril 2021, un peu freiné par la crise du Covid, explique Thomas, L’Homel. Nous sommes actuellement en phase de conception et nous visons une commercialisation en 2023, le temps de monter une usine. »

Cet article est réservé aux abonnés
des revues Béton[s] le Magazine et Bâti & Isolation.

En plus de votre magazine, profitez d’un accès illimité à l’ensemble des contenus et services du site www.acpresse.fr :

  • Lecture de l’intégralité des dossiers thématiques, reportages chantiers, fondamentaux, histoire de la construction…
  • Consultation des indicateurs économiques (chiffres et analyses)
  • + vos newsletters pour suivre l’info en continu
Je m'abonne