A l’occasion des élections municipales, les 15 et 22 mars prochains, la FFB a adressé 20 propositions aux futurs maires.

La FFB adresse 20 propositions aux candidats des municipales. Maquette photo créé par freepik - fr.freepik.com
Maquette photo créé par freepik – fr.freepik.com]

A l’échelle locale, les élections municipales sont un évènement important pour les habitants d’une ville ou d’une commune. Pour les entreprises du bâtiment aussi. En effet, outre le fait que les mairies délivrent les permis de construire, elles peuvent être à l’initiative et/ou financeurs de programmes d’urbanisation ou de créations d’infrastructures. Et les professionnels du secteur sont des acteurs participant au dynamisme d’un territoire.

A l’occasion du prochain vote, les 15 et 22 mars prochains, la FFB a adressé 20 propositions aux futurs maires. L’objectif ? Valoriser durablement les territoires et les emplois. « La FFB souhaite participer pleinement au débat qui s’engage, en soumettant aux candidats ces propositions, explique Jacques Chanut, président de la fédération. Les artisans et les entrepreneurs du bâtiment ont, de tout temps, été très impliqués dans la vie locale. Ils sont souvent les premiers employeurs d’une commune, ceux qui forment les plus jeunes en apprentissage, ceux qui contribuent également à l’entretien et à la rénovation du patrimoine ancien, richesse de tant de territoires en France. » Ces recommandations s’articulent autour de 4 grandes thématiques. La FFB milite pour un aménagement équilibré du territoire. En incitant les maires à ne pas céder « au totem du “zéro artificialisation nette” ».

Quatre grandes thématiques

Elle invite plutôt à densifier les zones urbaines, à encourager la rénovation des centres bourgs à travers “Action cœur de ville”, ou encore à améliorer la couverture numérique et à alléger la fiscalité de l’urbanisme.

La fédération appelle aussi à un parc de logements et à des bâtiments moins énergivores. Selon elle, cela passe par l’accompagnement des particuliers, tant au niveau des initiatives de rénovation que dans les demandes d’aides d’Etat. A l’orée de la future RE 2020 et avec le vote de la loi Economie Circulaire, la FFB interpelle sur l’optimisation du recyclage des déchets de chantiers. Pour l’organisme, il faut renforcer le maillage territorial des déchetteries, lutter contre les décharges sauvages avec le concours de la police municipale. Et permettre le stockage temporaire des déchets sur la voirie et favoriser l’économie circulaire dans les marchés publics de travaux.

Enfin, la fédération réclame un environnement propice au développement économique. Parmi les propositions de cette thématique : l’allègement et la simplification de la fiscalité locale, réduire les frais de voirie ou encore mettre en place des dérogations aux mesures de restriction de circulation. Retrouver toutes les propositions de la FFB —> ici.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article