Début octobre dernier, à l’occasion de la Fête de la science, le SNBPE, l’Unicem Pays-de-la-Loire, l’UNPG et l’Association du Musée du sable ont proposé des expositions, un escape game, des ateliers et des conférences. De quoi ouvrir les esprits, et parfois grand les yeux, devant tant d’éléments et de choses parfois insolites.

Les 5 et 6 octobre derniers, les sciences ont fait la fête aux Sables-d’Olonne. En Vendée, pour la 6e année consécutive, le SNBPE1, l’UNPG2 et l’Unicem3 Pays-de-la-Loire ont renouvelé leur participation à la Fête de la science. Ceci, en partenariat avec l’Association Musée du sable. C’est ainsi que des animations, conférences et ateliers ont été proposés pour faire découvrir le monde des matériaux minéraux. Mais aussi, les métiers de l’extraction des granulats, l’utilisation des sables et la fabrication des bétons en Pays-de-la-Loire. A travers ces évènements, ces organismes souhaitaient accompagner les étudiants à se projeter dans leur avenir professionnel. Et ce, en présentant les différents métiers de la filière et les formations CFA. L’occasion, pour eux, de découvrir des métiers attractifs et accessibles à tous. Ces manifestations ont été un excellent moyen de vulgariser des projets scientifiques à des visiteurs, souvent novices. 

La nouveauté : Un escape game

Cette année, le programme s’est enrichi d’une animation pédagogique et ludique avec un escape game familial : “Les nouveaux aventuriers du sable”, qui a réuni 250 personnes. Ce jeu avait pour objectif de sensibiliser et de faire découvrir aux plus jeunes, comme à leurs parents, la ressource géologique qu’est le sable. Tels des explorateurs, les participants ont plongé aux origines du sable jusqu’à sa voie actuelle. D’où vient-il ? A quoi sert-il ? Quelles sont ses applications ? Comment gère-t-on son exploitation ? Le scénario : Un aventurier, Arena Jones, a toujours adoré les voyages. Lors d’une expédition dans le Sahara, au détour d’une dune de sable, il a trébuché sur quelque chose. Ce “trésor” est conservé dans un coffre, en sûreté dans son cabinet de curiosités. Hélas, la mémoire lui faisant défaut, notre aventurier a oublié le code pour ouvrir son coffre…

Devenir un aventurier du sable

Les visiteurs se sont ainsi lancés dans une riche expédition. Et, au fur et à mesure, il ont engrangé des savoirs sur les mathématiques, la physique-chimie. Mais aussi, sur les sciences de l’environnement, comme l’agronomie et l’écologie ! La rencontre avec un ver marin, artisan des sédiments sableux, a révélé une clef pour déverrouiller le niveau suivant. Les visiteurs se sont retrouvés confrontés, dans plusieurs cellules, à d’autres énigmes et manipulations, toutes autour du sable et de sa place dans notre société. A chaque étape, un indice leur a permis d’avancer dans la résolution de l’énigme. Et, in fine, le déverrouillage du coffre-fort. Chaque participant étant devenu, le temps de cet escape game, un véritable aventurier du sable. « Nous aimons aller là où l’on ne nous attend pas. La Fête de la science aux Sables d’Olonne nous a permis d’échanger avec professionnels et grand public », conclut Olivier Stephan, délégué régional du SNBPE, pour l’Ouest de la France.


M. C.

1Synidact national du béton prêt à l’emploi.
2Union nationale des producteurs de granulats.
3Union nationale des industries de carrières et des matériaux de construction.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article