Ferobide de Tenmat, une alternative au carbure de tungstène

Rédaction
11/01/2019

Avec Ferobide, un nouvel alliage de carbure de tungstène et d’acier, Tenmat offre la possibilité de souder les plaquettes, et non plus de les braser.

Le Ferobide propose une très bonne résistance à l’abrasion. [©Tenmat]

Spécialiste des matériaux spéciaux pour l’industrie ferroviaire, navale, nucléaire et de la construction, le métallurgiste britannique Tenmat a développé Ferobide, un nouveau matériau composite breveté. Il s’agit d’un composite de carbure de tungstène et d’acier, qui se présente sous la forme, inédite, de plaquettes à souder, et non plus à braser.

Le Ferobide propose une très bonne résistance à l’abrasion, huit fois supérieure à celle d’un acier de dureté HB400/500 au vu d’un test indépendant G65. Son intérêt majeur est sans le moindre doute sa “soudabilité”, via un soudage MIG ou simplement à l’électrode.

Contrairement au brasage en usine du carbure de tungstène dit “classique”, il n’est pas nécessaire d’utiliser un liant pour la soudure. C’est l’acier présent dans le composite, qui vient se coller à l’acier support sous l’effet de la température. Dans le même temps, la soudure, très localisée, ne détrempe pas le support et l’acier garde ainsi toutes ses propriétés.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article