Eric Olsen, futur CEO de LafargeHolcim

Rédaction
09/04/2015

Dans le cadre de leur projet de fusion entre égaux, les conseils d’administration de Lafarge et de Holcim ont approuvé la nomination d’Eric Olsen en tant que futur CEO de LafargeHolcim.

Eric-Olsen-LafargeHolcimDans le cadre de leur projet de fusion entre égaux, les conseils d’administration de Lafarge et de Holcim ont approuvé, sur proposition de Bruno Lafont, Pdg de Lafarge, la nomination d’Eric Olsen en tant que futur CEO de LafargeHolcim. Celui-ci prendra ses fonctions dès la finalisation du projet.

Aujourd’hui Dg adjoint Opérations chez Lafarge, âgé de 51 ans, Eric Olsen est membre du comité exécutif depuis 2007. De double nationalité américaine et française, Eric Olsen bénéficie d’un parcours à la fois très international et très complet : il a exercé des responsabilités opérationnelles, mais aussi fonctionnelles en finances, en ressources humaines et en stratégie. Eric Olsen possède une forte culture de conduite du changement, liée au rôle moteur qu’il a joué en matière d’intégration et d’organisation dans des environnements multi-culturels. Commentant cette nomination, Wolfgang Reitzle, président du conseil d’administration de Holcim et futur coprésident du Conseil d’administration de LafargeHolcim, a indiqué : « J’approuve totalement le choix d’Eric Olsen […]. Avec sa large expérience internationale et sa connaissance de marchés clefs, il est le meilleur choix pour diriger la future entreprise combinée, que ce soit pour le bénéfice des employés, des actionnaires ou des clients […]. » Pour sa part, Bruno Lafont, Pdg de Lafarge et futur co-président du conseil d’administration de LafargeHolcim souligne : « Le choix d’Eric Olsen s’est imposé […] tant en raison de ses qualités personnelles que de son parcours professionnel. C’est un homme qui a une connaissance approfondie de nos métiers, de ses clients et de ses marchés. Il a beaucoup d’énergie, de ténacité et de détermination. C’est un vrai leader, apte à fédérer les équipes et qui possède une forte culture de la création de valeur pour les actionnaires […]. »