Création de Bouygues Bâtiment IDF Industrie et Equipements publics

Charline David
19/01/2022
Modifié le 19/01/2022 à 14:05

Faisant suite à la fusion entre Bouygues Bâtiment IDF Ouvrages publics et Brézillon Génie civil, une nouvelle entité opérationnelle a vu le jour avec, à sa tête, William Nippert.

Portrait de William Nippert, directeur général de Bouygues Bâtiment IDF Industries et Equipements Publics. [©Bouygues Bâtiment IDF Industries et Equipements Publics]
Portrait de William Nippert, directeur général de Bouygues Bâtiment IDF Industries et Equipements Publics. [©Bouygues Bâtiment IDF Industries et Equipements Publics]

Faisant suite à la fusion entre Bouygues Bâtiment IDF Ouvrages publics et Brézillon Génie civil, une nouvelle entité opérationnelle a vu le jour avec, à sa tête, William Nippert.

En effet, l’activité “génie civil” de la filiale Brézillon et celles “ouvrages publics” de Bouygues ont été regroupées pour former une seule entité sous le nom de Bouygues Bâtiment IDF Industrie et Equipements publics.

Cette nouvelle unité opérationnelle interviendra en construction neuve, ainsi que sur des projets de réhabilitation. Et ceci, sur la région Ile-de-France et Picardie. Le tout regroupant quelque 800 collaborateurs.

Son parcours

William Nippert est nommé à la direction générale de cette nouvelle entité. « Notre raison d’être est d’apporter à nos clients des solutions sur mesure de conception et de réalisation de leurs projets d’équipements publics ou industriels. Et ce, avec des collaborateurs engagés et fiers de participer à un développement durable des territoires », insiste l’intéressé.

Diplômé en génie civil, William Nippert a débuté sa carrière au sein de Bouygues Bâtiment IDF en 1997, comme responsable travaux.

Pendant 23 ans, il a évolué chez Bouygues Bâtiment et a occupé des postes, tels que directeur travaux chez Brézillon, directeur général de Bati-Rénov, ainsi que directeur du pôle génie civil industriel et environnement.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article