Construction neuve : Les autorisations augmentent pour le logement

Sivagami Casimir
01/09/2021

Le ministère de la Transition écologique publie les derniers chiffres de la construction de logements. Il annonce une augmentation des autorisations et en même temps, un recul du nombre de constructions.

L’année 2021 sera celle de grands bouleversements, normatifs et réglementaires. La construction, et notamment la construction de logements, devra s’y adapter...
Les logements autorisés ont progressé de + 2,8 % par rapport aux trois mois précédents. [©ACPresse]

Le ministère de la Transition écologique a dévoilé les derniers chiffres de la construction de logements. De mai à juillet 2021, les logements autorisés ont progressé de + 2,8 % par rapport aux trois mois précédents. Sur cette période, ce chiffre a dépassé la moyenne (+ 1,7 %) des douze mois avant le premier confinement, c’est-à-dire, de mars 2019 à février 2020. Cependant, la période de mai à juillet 2021 a enregistré une baisse de – 5,5 % de logements commencés, par rapport à l’année dernière.

Lire aussi :
– Conjoncture économique : Jusqu’ici, tout va bien…
– Une nouvelle commission pour la relance de la construction neuve

Le ministère estime que les mises en chantier de logements ont été inférieures (- 1,1 %) à la moyenne des douze mois précédant la crise sanitaire. Dans le détail, d’août 2020 à juillet 2021, 445 100 logements ont été autorisés à la construction. L’équivalent de 43 500 logements de plus qu’au cours de l’année dernière.

Les logements commencés en baisse de 5,5 %

Sur la même période, 386 300 logements ont été mis en chantier. Soit une augmentation de 8,2 %. Cependant, il faut bien prendre en compte, dans la lecture de ces chiffres, que l’année de comparaison comprend le premier confinement. Une phase où les autorisations et les lancements de chantier ont été fortement impactés au vu des contraintes sanitaires.

Ainsi, le ministère de la Transition écologique estime que le nombre de logements autorisés et commencés au cours de cette année est encore en repli. Et ce, face à la période de mars 2019 à février 2020. En termes de typologie, les logements collectifs ou en résidence tendent vers une amélioration. Mais ils restent inférieurs de 3 % à leur moyenne pré-crise. De leur côté, les logements individuels sont en replis. Ils sont tout de même supérieurs de 9 % en moyenne, par rapport à la période d’avant crise.