Clésence, filiale du groupe Action Logement, soutient 8 communes dans le cadre du plan national Action cœur de ville.

La Résidence Square Acary à Compiègne. [© Clésence ]
La Résidence Square Acary à Compiègne. [©Clésence]

Clésence, filiale du groupe Action Logement, soutient 8 communes dans le cadre du plan national Action cœur de ville. Mis en place par le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, le dispositif a pour but de redynamiser les centres-villes des villes moyennes. Ainsi, ce plan vise à accompagner les collectivités territoriales dans la transition énergétique et écologique. Mais aussi, dans la redéfinition des mobilités et densité urbaine ou encore dans l’accroissement de leur attractivité. Au total, 222 territoires sont concernés par Action cœur de ville, avec 5 Md€ alloués entre 2018 et 2022.

Dans les Hauts-de-France, terrain de bataille de Clésence, 15 communes sont déjà engagées dans cette dynamique. L’entité soutient désormais les villes de Senlis, Cambrai, Compiègne, Soissons, Beauvais, Arras Saint-Quentin et Château-Thierry. « Proposer des projets de qualité pour les cœurs de villes, c’est réinvestir le bâti ancien des centres-villes pour l’adapter aux conditions de vie du XXIe siècle et ses nouveaux usages », explique Thierry Coupel, directeur de la maîtrise d’ouvrage chez Clésence.

Par exemple, dans le cadre du projet “Nouveau quartier gare” de Compiègne, 31 logements collectifs locatifs et 8 maisons individuelles en location-accession sont en cours de construction. Ils s’étendent sur l’ancien terrain de la société́ de transport Acary, « dent creuse du quartier Le Petit Margny ». Ici, l’architecture des bâtiments répond aux constructions environnantes. Et ce, aussi bien au niveau des formes que dans les matériaux utilisés : enduit, briques, tuiles et ardoises ou encore terre cuite.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article