By Béton : redonner une image béton au béton

Rédaction
20/04/2016

La filière béton - Cimbéton, Fib et SNBPE - vient de lancer By Béton, une plate-forme d’information et de communication exploitant les seules ressources digitales.

By-Beton-BDLa filière béton – Cimbéton, Fib et SNBPE – vient de lancer By Béton, une plate-forme d’information et de communication exploitant les seules ressources digitales. « By Béton est une marque unique de ralliement de la filière », résume François Redron, directeur de Cimbéton. A travers cet outil, la filière cherche à toucher tous ceux qui ne connaissent pas le béton ou qui en ont une vision déformée. Le béton subit son image négative sans toujours arriver à valoriser ses aspects positifs ! « Il est temps que la profession délivre un message différent, exprimé d’une seule voix. » Dans la ligne de mire, les maîtres d’ouvrage, bien entendu, certains maîtres d’œuvre aussi et le grand public, qui peut être prescripteur de matériaux de construction, béton en tête. « Nous n’avons pas besoin de convaincre les professionnels du secteur, qui utilisent au quotidien le béton et qui en sont fiers. »

Le cœur du dispositif By Béton est un site Internet, espace d’information et de dialogue. Trois grands volets le composent : B life, qui donne des exemples de réalisations, B to B, qui détaille des solutions, et B lab, qui passe en revue les techniques. La newsletter mensuelle B news accompagne le site, tout comme l’onglet “Incroyable, mais béton”, qui a vocation à délivrer un message un peu décalé sous la forme de courtes vidéos façon “YouTubeurs”…

Le second pan du dispositif est sa connexion avec les réseaux sociaux. « By Béton souhaite engager le dialogue avec les communautés présentes sur Twitter, Facebook, YouTube, Linkedin et Pinterest. Ceci, sous la bannière “The Beton Network », souligne François Redron. Et de conclure : « Le béton est un matériau qui ne cesse d’innover. Il peut être structurel, décoratif, ultra résistant, environnemental, peu émetteur de carbone ou en mesure d’intégrer des technologiques nouvelles ». A la filière de mieux le faire savoir et convaincre !