Bouygues Bâtiment se lance dans la rénovation énergétique de l’Insa Lyon

Tom Comminge
17/03/2022
Modifié le 21/03/2022 à 12:33

L’Insa Lyon a retenu Bouygues Bâtiment pour la rénovation de 5 établissements de son campus. La fin des travaux est prévue pour le 2 décembre 2022.

Bouygues Bâtiment Sud-Est a contribué à la rénovation énergétique de l'établissement Camille Claudel. [©Supermixx]
Bouygues Bâtiment Sud-Est a contribué à la rénovation énergétique de l’établissement Camille Claudel. [©Supermixx]

A Villeurbanne, dans le Rhône (69), l’Institut national des sciences appliquées (Insa) a décidé de donner des couleurs plus vertueuses à son campus. Ainsi, Bouygues Bâtiment Sud-Est a été retenu pour réaliser les travaux de rénovation énergétique et thermique de 5 établissements de l’école d’ingénieurs. A savoir, les bâtiments Camille Claudel, Louis Neel, Saint-Exupéry et les résidences A et B. Les chantiers prévus concernent à la fois les logements étudiants, les infrastructures pédagogiques, de recherches et administratives.
Ils s’inscrivent d’ailleurs dans le cadre du Plan de Relance de l’Etat lancé en automne 2020. « Ces travaux s’engagent dans la transition énergétique, environnementale et écologique du projet stratégique “Ambitions 2030” de l’Insa Lyon, déclare Frédéric Fotiadu, directeur de l’Insa Lyon. Dans ce cadre, nous aspirons notamment à ce que notre campus soit la vitrine de pratiques exemplaires et innovantes en matière de développement durable. » La livraison du chantier est prévue le 2 décembre 2022.

Assurer une performance énergétique

Pour ce projet, l’agence d’architectes Supermixx accompagnera le groupe Bouygues. Elle se chargera de moderniser les infrastructures, tout en préservant et en respectant l’écriture architecturale et patrimoniale du site. Mélangé des matériaux pérennes et résultant d’une démarche bas carbone, le campus de l’Insa Lyon s’engage à répondre aux enjeux environnementaux actuels.

Lire aussi : La rénovation énergétique au cœur du collège Galinet

A l’issue des travaux, l’institut aspire à réduire de 50 % ses consommations énergétiques pour les locaux d’enseignement et de 30 % pour les bâtiments résidentiels. Afin de réaliser son objectif, la mise en place d’une enveloppe bâtie performante demeure primordiale. Limitant ainsi les déperditions thermiques statiques et garantissant un confort optimal pour les usagers.

Les matériaux biosourcés, un atout majeur de la rénovation énergétique

Le choix des matériaux occupe aussi un aspect important de la rénovation des bâtiments. Bouygues Bâtiment prévoit le recours à des produits biosourcés, notamment de la laine de bois Panobloc1 de Techniwood pour l’isolation des façades. Ces dernières seront préfabriquées en usine. Permettant ainsi de réduire les délais de réalisation des travaux et les nuisances du chantier. De plus, l’utilisation d’une maquette numérique sera placée au cœur du projet. Et facilitera la composition de l’enveloppe du bâtiment. Pour les cloisons intérieures, un isolant Biofib, qui associe chanvre, lin et coton recyclé, sera installé. Enfin, des menuiseries mixtes bois et aluminium seront posées sur les établissements résidentiels et le bâtiment Camille Claudel. Avec un taux d’incorporation de matière biosourcée supérieur à 18 kg/m2 sur les sols de plancher, le projet obtiendrait le niveau 1 du label biosourcé.

Une démarche zéro déchet

A cela s’ajoute la mise en place d’une démarche zéro déchet ultime. Cette dernière engage le chantier à éviter les déchets, à favoriser le réemploi et à maximiser le tri sur site. Parmi certaines réutilisations déjà identifiées figurent les radiateurs en fonte reconditionnés. Ou encore le réemploi après nettoyage des gravillons présents sur les toitures.

Lire aussi : Duo bois-paille pour équipement performant

Les murs-rideaux déposés du local à vélos sont, eux aussi, recyclés et réutilisés. Enfin, le projet de l’Insa prévoit l’installation de panneaux photovoltaïques sur la toiture de la résidence A. Une façon de valoriser les énergies renouvelables, un point crucial pour réduire l’empreinte carbone des bâtiments.1 Panneau en bois lamellé-croisé.