Avec Airium, LafargeHolcim veut révolutionner l’isolation

Rédaction
30/11/2016

Fin novembre, LafargeHolcim a lancé, depuis son centre R&D près de Lyon, une mousse isolante minérale.

bloc-3

Fin novembre, LafargeHolcim a lancé, depuis son centre R&D près de Lyon, une mousse isolante minérale, avec laquelle le groupe espère « révolutionner l’isolation ». Cette mousse est entièrement minérale, donc plus saine, sa résistance au feu maximale. Elle ne se tasse pas, disposant d’une durabilité optimale. De plus, elle est recyclable à 100 %. Avant de la lancer en Amérique du Nord et en Afrique, le groupe LafargeHolcim va proposer son produit sous trois formes : pour la France, l’Autriche et le Maroc.

Pour les Marocains, la mousse sera coulée pour réaliser des toits-terrasses. En Autriche, elle sera coulée dans des blocs, à l’aide de camions-mobiles. En France, la marque a fait le choix de l’industrialisation, en remplissant les blocs béton directement chez les préfabricants. Un partenariat a été noué avec le GIE France Blocs, qui regroupe Alkern, Fabemi, Seac et Pradier, chez qui des postes de coulage de la mousse seront ajoutés sur les lignes de production. Pour le moment, seule la nouvelle usine d’Alkern de Tourville-la-Rivière (76) est opérationnelle et commercialisera des blocs dès le 1er trimestre de 2017.

Ces blocs remplis d’Airium possèdent une résistance thermique de R = 1 avec des granulats standards et de R = 1,7 avec des granulats légers, bénéficiant là, du coefficient thermique de 0,042 W/m.K de la mousse. La mise en œuvre des blocs est modifiée, puisque ceux-ci sont rectifiés. Ils se collent comme de simples blocs à joints minces.