Aéroport d’Orly : La seconde vie de la piste 3

Rédaction
28/07/2020

Construite en 1947, la piste 3 de l’aéroport d’Orly a fait son temps. Elle vient d’être reconstruite sur deux tiers de sa longueur. Mais la nouvelle piste intègre 200 000 t de béton, issues de la démolition de son aïeule. Pour une seconde vie des matériaux.

Retrouvez cet article dans le numéro 86 de Béton[s] le Magazine

La reconstruction de la piste 3 de l’aéroport d’Orly a vu la valorisation de quelque 200 000 t de béton de l’ancienne piste démolie.
La reconstruction de la piste 3 de l’aéroport d’Orly a vu la valorisation de quelque 200 000 t de béton de l’ancienne piste démolie. [©ACPresse]

Reconstruire en quasi-totalité l’une des pistes principales d’un aéroport international en fonctionnement est loin de s’inscrire dans un concours d’improvisation. Située au Sud de Paris, la plate-forme d’Orly a vu le jour à la toute fin de la Première Guerre Mondiale. Mais son essor en tant l’aéroport civil ne commence qu’au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, tandis, qu’Air France quitte Le Bourget pour rejoindre Orly en 1952.

Orientée Est/Ouest, longue de 2 000 m, la piste 08-26 – dite piste 3 – a été construite en 1947, ainsi qu’une aérogare provisoire. Elle est rallongée vers l’Ouest en 1959 pour atteindre ses 3 320 m actuels. Longeant l’aérogare Sud (devenue Orly 4 depuis peu), la piste 3 croise le tracé de la piste n° 2 à la moitié de sa longueur. Au début des années 1990, elle a subi plusieurs cycles de maintenance pour en prolonger la durée de vie.

Avec le temps, Aéroports de Paris constate une dégradation de plus en plus importante des dalles en béton constituant la structure de la piste 3, sur une bonne partie de sa longueur. En fait, les deux tiers Ouest sont concernés, selon une expertise, dont le risque pourrait d’être de réduire la sécurité des vols. Des travaux lourds s’imposent… Ils se sont déroulés durant la seconde moitié de l’année 2019, entre le 28 juillet et le 2 décembre, soit 18 semaines en continu. Un scénario préféré à une option, plus courte d’une semaine, mais nécessitant deux interventions.

Tout le trafic reporté sur la piste 4

Les dalles en béton du taxiway W 31 ont été fragmentées pour en neutraliser le battement.
Les dalles en béton du taxiway W 31 ont été fragmentées pour en neutraliser le battement. [©ACPresse]

Le chantier a été divisé en

Cet article est réservé aux abonnés
des revues Béton[s] le Magazine et Bâti & Isolation.

En plus de votre magazine, profitez d’un accès illimité à l’ensemble des contenus et services du site www.acpresse.fr :

  • Lecture de l’intégralité des dossiers thématiques, reportages chantiers, fondamentaux, histoire de la construction…
  • Consultation des indicateurs économiques (chiffres et analyses)
  • + vos newsletters pour suivre l’info en continu
Je m'abonne

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article