Depuis le boulevard périphérique parisien et la porte de Gentilly, le nouveau concept Jo & Joe ne passe pas inaperçu. Ses 8 niveaux dans un environnement de constructions plutôt basses, ses façades en aluminium anodisé tranchent sur un entourage immédiat plutôt banal et typique de l’entre-deux-guerres.

Un ouvrage qui ne passe pas inaperçu le long du boulevard périphérique parisien. [©Takuji Shimmura]
Un ouvrage qui ne passe pas inaperçu le long du boulevard périphérique parisien. [©Takuji Shimmura]

En se rapprochant, la découverte de l’ensemble Jo & Joe continue d’attiser la curiosité. Le projet se définit comme une “open house”, un concept nouveau mis au point par le groupe Accor, qui cible principalement la génération des “millennials-minded”. Le but, pour la marque, est de s’implanter

Cet article est réservé aux abonnés
des revues Béton[s] le Magazine et Bâti & Isolation.

En plus de votre magazine, profitez d’un accès illimité à l’ensemble des contenus et services du site www.acpresse.fr :

  • Lecture de l’intégralité des dossiers thématiques, reportages chantiers, fondamentaux, histoire de la construction…
  • Consultation des indicateurs économiques (chiffres et analyses)
  • + vos newsletters pour suivre l’info en continu
Je m'abonne
sur le segment économique, à proximité des centres urbains, dans une ambiance décomplexée. Ce nouveau concept d’hospitalité hybride cible la clientèle del’hôtellerie classique et de l’auberge de jeunesse.
La visite des lieux confirme l’impression extérieure. On est à cent lieues de l’hôtellerie classique et les auberges de jeunesse d’antan, dans une ambiance très ouverte et très communicante. L’hôtellerie standardisée paraît d’un coup terriblement démodée. Un seul regret, le nombre d’emplacements de parking, limité par le PLU à 17 places pour 85 chambres, alors que la localisation, à proximité immédiate de l’autoroute A6 et du boulevard périphérique, rend le lieu très facilement accessible en voiture.

Repenser l’hôtellerie populaire

Les bardages en aluminium anodisé ne laissent pas imaginer la structure en bois. [©Takuji Shimmura]
Les bardages en aluminium anodisé ne laissent pas imaginer la structure en bois. [©Takuji Shimmura]

Il n’y a pas que la convivialité et l’esthétique, il y a aussi les techniques retenues. Et les surprises s’additionnent tout au long de la visite de ce lieu si atypique. Déjà, la structure est en bois, en fait en CLT, ce qui n’est pas si courant pour un R +7, mais la conception de l’ensemble va très loin dans cette réflexion, à l’extérieur comme à l’intérieur du bâtiment.
Le bâtiment conçu en forme de “U” accueille au rez-de-chaussée un jardin intérieur en communication directe avec l’accueil, le bar et le restaurant. Ces espaces très ouverts dialoguent en permanence par l’usage de matériaux et de formes que l’on retrouve à tous les niveaux : bois, acier, béton, formes souples et fluides, couleurs vives. Dans le jardin, des arbres fruitiers marquent la saisonnalité et renforcent ce rapport dedans/dehors.

Le hall d’accueil, le bar et les restaurants  innovent, en termes de décoration et de séparation des espaces. [©Takuji Shimmura]
Le hall d’accueil, le bar et les restaurants innovent, en termes de décoration et de séparation des espaces. [©Takuji Shimmura]

L’étonnement continue dans les étages, dans les circulations, comme dans les chambres et les dortoirs. L’usage de matériaux bruts, l’absence de faux-plafonds qui laissent visibles la plupart des fluides, est un parti pris design de la marque et de l’innovant studio de design Penson, qui permet aussi des gains significatifs de coûts lors de la construction. Les dortoirs, d’ordinaire basiques, bénéficient au niveau de chaque lit d’une certaine intimité, obtenue par des cloisonnements en bois laissé brut, des alcôves, des tissus… Cet aménagement ludique et chromatiquement saturé, qui semble en opposition avec les codes de l’hôtellerie classique, est un pari sur l’avenir et le renouveau de l’hôtellerie économique.

Pages : 1 2 3 4

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article