S'abonner

Loxam, stable en 2014, vise l’international

par redaction | - réagissez
  Lire nos dossiers : .

Loxam-DuprezLoxam aura terminé l’année 2014 avec un chiffre d’affaires de 812 M€, en légère hausse par rapport à 2013, « malgré une crise durable », précise Gérard Déprez, son président. Le premier loueur européen a surtout profité des “spécialités” et des clientèles qu’il vise ainsi : le bâtiment, la rénovation, l’évènementiel et de l’international. Via des acquisitions, Loxam est désormais le premier loueur au Danemark et le deuxième aux Pays-Bas. La récente acquisition de Phocomex lui a permis de consolider sa présence en Paca et de gagner une expertise dans l’industrie, la pétrochimie et les fondations. La rationalisation de son réseau français, qui se solde par la fermeture de 30 agences, se poursuivra en 2015. Une année que Gérard Déprez voit « au moins stable » pour sa société. Le marché français, atone, devrait de toute façon diminuer dans le chiffre d’affaires du loueur. La montée de l’international au tiers des activités de Loxam pourrait lui permettre d’atteindre le milliard d’euros de chiffre d’affaires, que Gérard Déprez attend depuis quelques années…

Michel Roche

Laisser un commentaire

A lire aussi dans la rubrique Actualités

Les médaillés de la discipline, construction béton armé. [©CCCA-BTP]
- réagissez

Les Compagnons du Devoir se distinguent aux Olympiades des métiers

A l’occasion de la 45e édition des Olympiades des métiers, à Caen, les jeunes Compagnons du Devoir sont repartis avec 32 médailles. Parmi les vainqueurs, certains intégreront l’équipe de France au WorldSkills Kazan, en Russie, au mois d’août 2019.

De gauche à droite : les représentants de Trecobat et Point.P et Philippe Gruat – président de la Fib et vice-président de la Filière Béton. [©SNBPE]
- réagissez

Et les lauréats de la première édition du concours SNBPE sont…

En partenariat avec Cimbéton, le SNBPE a lancé, en avril dernier, le 1er concours “Bâtiment Durable E+C- 2018”. Ce challenge s’adressait à ses adhérents et avait pour vocation de valoriser les ouvrages, qui répondent aux exigences de l’expérimentation E+C-.

Le musée français de la Carte à Jouer d’Issy-les-Moulineaux a commandé une série de photographies à Raymond Depardon. [©Ville d’Issy-les-Moulineaux]
- réagissez

Raymond Depardon photographie Issy-les-Moulineaux

Déjà photographiée dans les années 1940 par Robert Doisneau, la ville d’Issy-les-Moulineaux l’est à nouveau par un autre grand nom de la photographie, Raymond Depardon.

Du coté de nos magazines

Bétons le Magazine

Le n° 79 est paru