Vicat : Le bas carbone s’installe dans le paysage lyonnais

Yann Butillon
13/04/2021

La tour To-Lyon, un projet emblématique de la ville de Lyon intègre le béton bas carbone Deca de Vicat.

Cet article est à retrouver dans le n° 93 de Béton[s] le Magazine

Coulage du radier de la Tour To-Lyon par des toupies “Oxygène”. [@Vicat]
Coulage du radier de la Tour To-Lyon par des toupies “Oxygène”. [©Vicat]

RHONE. Au beau milieu du quartier de la Part-Dieu, dans la capitale des Gaules, s’élève la tour To-Lyon. Un projet emblématique de la métropole qui intègre une part de béton bas carbone Deca de Vicat. Lancée par le bétonnier en fin d’année dernière, cette solution a aussi été utilisée dans la construction de la résidence ABC de Grenoble (38) et également dans celle du lycée Sainte-Marie, à Meyzieu (69), réalisé par l’entreprise Rivière.

Ceci, avec 100 % de ce bétons Deca. Deca recouvre une gamme de bétons bas carbone, fabriqués et formulés avec des matériaux locaux. « Pour la métropole lyonnaise, nous utilisons un Cem IV, formulé à base de pouzzolane, explique Paul Laurent, directeur Rhône-Saône chez Béton Vicat. Par rapport à un béton classique qui génère 200 à 250 kg de CO2/m3, nous arrivons à 120-160 kg de CO2/m3. Sur Lyon, ce béton est en plus distribué par nos toupies éco-responsables “Oxygène” (Biogaz et à électricité). L’économie CO2 d’un béton Deca est de 30 % par rapport à un béton classique. » 

La gamme Deca de Vicat lancée en 2020

Avec un lancement en 2020, la gamme Deca a bénéficié d’une très forte demande liée aux nouvelles aspirations sociétales. Il faut maintenant mieux faire connaître cette gamme auprès des entreprises. « Il nous faut montrer que ces matériaux ne changent pas leurs méthodologies de construction des entreprises. Travailler avec un béton Deca formulé en CEM IV, c’est l’assurance de pouvoir garantir les rotations de banches, même en période hivernale. C’est pourquoi, nous signons des partenariats avec des entrepreneurs locaux comme le groupe Fontanel. » 

Dans la région lyonnaise, Vicat développe aussi son offre de ciments bas carbone. « Les collectivités locales y sont très sensibles, d’autant que les granulats utilisés  peuvent être issus du recyclage des bétons de déconstruction. »

Cet article est à retrouver dans le n° 93 de Béton[s] le Magazine

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article