Val-d’Oise : NGE, quatre ans pour un agrandissement autoroutier

Rédaction
08/07/2020

La très fréquentée RN 104, qui permet le passage de 50 000 véhicules par jour, a été raccordée par NGE à l’autoroute A 16 afin de faciliter le trafic.

Débutée en 2016, la jonction RN 104 - Francilienne avec l’autoroute A 16 a nécessité quatre ans de travaux.
Débutée en 2016, la jonction RN 104 – Francilienne avec l’autoroute A 16 a nécessité quatre ans de travaux. [©NGE]

Pour permettre à 50 000 véhicules par jour d’améliorer leur trajet, la très chargée RN 104 – Francilienne a été raccordée à l’autoroute A 16. A la hauteur de L’Isle-Adam. Ce qui a permis, en particulier, la surpression du rond-point de la Croix Verte. Au niveau de Montsoult, point noir de la région. Pour cinq des sept marchés de l’opération, NGE fût à l’action. Quatre en collaboration avec Razel-Bec et un complètement, réalisé par Agilis, filiale du groupe. 

Au total, l’opération débutée en 2016 a duré quatre ans. Impliquant 150 collaborateurs de l’entreprise. NGE a réalisé plus de 8 km d’assainissement profond, opéré plus de 850 000 m3 de terrassement. Ainsi que construit dix ouvrages d’art et autant de bassins d’assainissement Sans compter la mise en place de 55 000 t d’enrobés. « Ce chantier de longue haleine illustre bien toutes les forces du groupe NGE. Et son savoir-faire multi-métiers, explique Yoan André, directeur des travaux NGE. Nous avons réalisé un chantier de A à Z grâce à la synergie des filiales du groupe ». 

A noter que dans un territoire où la question environnementale est au cœur des enjeux. Pas moins de 70 000 t de mâchefers d’incinération de déchets non dangereux sont revalorisées en couches de forme. Utilisées notamment pour les voiries départementales. 

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article