Une nouvelle étape pour Theam

Rédaction
25/09/2013

Après une crise en 2009, plus qu'intense, après une année de procédure de redressement judiciaire, l’industriel nantais Theam sort la tête de l’eau et continue son exploitation grâce à une forte mobilisation de ses salariés.

Après une crise en 2009, plus qu’intense, après une année de procédure de redressement judiciaire, l’industriel nantais Theam sort la tête de l’eau et continue son exploitation grâce à une forte mobilisation de ses salariés. Basée à Bouguenais (44), reprise en majorité par d’anciens salariés, Theam est désormais présidée par Jean-Baptiste Mérian, ancien responsable industriel de l’entreprise. Dans le but de pérenniser l’emploi et l’activité, l’équipe a souhaité proposer une offre subsidiaire au plan de continuation présenté par l’ancienne direction, dans le cas où celui-ci serait écarté par le tribunal. « Nous sommes arrivés au terme de notre période d’observation dans le cadre du redressement judiciaire de Theam, explique Jean-Baptiste Mérian. Depuis le 11 septembre 2013, le Tribunal de commerce de Nantes a statué en faveur d’un plan de reprise par les cadres de l’entreprise et par la société Cif Bennes située au Fuilet, en Maine-et-Loire et représentée par Edouard Berthaud. » Le rapprochement de ces deux industriels français marque une nouvelle étape et laisse présager de belles synergies.
Côté organisation, Theam évolue peu et les conditions commerciales (carnet de commandes en cours, délais, modalité de règlement, conditions tarifaires magasin) demeurent inchangées. « A travers cette reprise, nous marquons notre attachement à notre produit, mais surtout notre volonté très forte de continuer à accompagner nos clients dans leurs différents projets. L’ensemble de l’équipe Theam est donc, d’ores et déjà, mobilisé afin de proposer les produits et services adaptés aux besoins de nos clients. La force de Theam réside dans la confiance accordée par ses clients depuis 35 ans. Nous ferons le maximum pour que cet atout perdure encore longtemps ! Nous tenons à remercier l’ensemble de nos partenaires de leur soutien durant l’année de redressement judiciaire et serons fiers d’écrire avec eux cette nouvelle étape », conclut Jean-Baptiste Mérian.