Un décret modifié sur les “Travaux embarqués” ?

Rédaction
07/12/2016

Face à la colère des associations du patrimoine suscitée par le décret du 30 mai 2016 sur l’embarquement de l’isolation, un décret modificatif apporte des précisions attendues.

image-chateau-de-joux

Le 30 mai dernier, un décret sur les travaux embarqués visait à obliger particuliers et institutions à réaliser des travaux d’isolation, en cas de travaux de ravalement de façades, de réfection de toiture ou d’aménagement de locaux en vue de les rendre habitables. Ce décret avait véritablement mis en colère les différentes associations de défense du patrimoine, qui critiquaient le coût, mais surtout le risque de défigurer les bâtiments anciens. Il vient donc d’être modifié.

Désormais, il est précisé que l’isolation thermique s’appliquera « lors de travaux de ravalement sur des parois donnant sur l’extérieur et constituées des matériaux suivants : briques industrielles, blocs béton industriels ou assimilés, béton banché ou bardages métalliques ». Les matériaux dits “sensibles” à l’humidité (bois, terre, plâtre ou torchis), utilises au fil des siècles, en sont donc exclus. De même, l’appellation “Sites patrimoniaux remarquables” est remplacée par les “secteurs sauvegardés, les aires de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine”. Plus de précision donc et en attente de validation.