Travaux en façade et couverture : Anticiper et maîtriser le risque électrique

Rédaction
12/11/2019

Réaliser des travaux en façade et en couverture implique souvent un risque électrique auquel l’entreprise ne pense pas spontanément : présence de réseaux aériens, de réseaux courant en façade ou en sous-toiture, câbles cachés sous des enduits… Des moyens simples permettent de prévenir ces risques.

Pour un maçon ou un couvreur, le risque électrique passe par les alimentations électriques du bâtiment en travaux, mais aussi par les réseaux aériens. [©Construction P. Moisan]
Pour un maçon ou un couvreur, le risque électrique passe par les alimentations électriques du bâtiment en travaux, mais aussi par les réseaux aériens. [©Construction P. Moisan]

Une entreprise de maçonnerie ou de couverture ne travaille pas naturellement sur le risque électrique. Comme pour la plupart des corps de métiers, un couvreur ou un maçon se protège d’abord des risques liés à leur activité, en premier lieu, les chutes de hauteur. Les risques perçus comme “périphériques” sont souvent mal appréhendés, sauf sur les chantiers qui intègrent un coordonnateur SPS, un animateur sécurité, l’intervention de préventeurs… Ce qui échappe le plus souvent aux petits chantiers réalisés par des

Cet article est réservé aux abonnés
des revues Béton[s] le Magazine et Bâti & Isolation.

En plus de votre magazine, profitez d’un accès illimité à l’ensemble des contenus et services du site www.acpresse.fr :

  • Lecture de l’intégralité des dossiers thématiques, reportages chantiers, fondamentaux, histoire de la construction…
  • Consultation des indicateurs économiques (chiffres et analyses)
  • + vos newsletters pour suivre l’info en continu
Je m'abonne

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article