Travaux d’éco-rénovation : Que pensent les Français ?

Rédaction
18/06/2019

Comment les Français perçoivent-ils leur logement ? Sont-ils au fait de l’éco-rénovation? Et à quel coût ? FranFinance, avec le Consumer Science & Analytics ont mené l’enquête…

65 % des Français pensent que leur logement est bien isolé. [©FranFinance]
65 % des Français pensent que leur logement est bien isolé. [©FranFinance]

FranFinance, filiale de la Société Générale, et le Consumer Science & Analytics (CSA) se sont intéressés aux usages des Français en matière d’éco-rénovation. Au mois d’avril, les deux entités ont demandé à un échantillon de répondants comment ils percevaient leur logement. Ainsi, 65 % pensent que leur habitat est bien isolé (72 % pour les 65 ans et +). Cependant, la moitié des Français estiment qu’ils sont trop dépendants des énergies fossiles et que leur logement consomme trop d’électricité de manière générale.

Du côté des travaux, 20 % n’en ont pas réalisé, mais souhaitent le faire. Et 42 % n’en ont jamais fait et ne souhaitent pas en faire. Mais, 38 % des répondants ont indiqué avoir entrepris des interventions dans leur appartement ou maison. La majorité l’a fait pour des raisons économiques (83 %), le confort de vie (65 %) et la volonté de réduire son impact environnemental (41 %).

Enfin, presque un tiers des concernés (31 %) ont enclenché ces aménagements pour augmenter la valeur de leur patrimoine. Dans le détail, les Français entreprennent à 77 % des travaux de fenêtres (39 % pour un budget compris entre 1 501 et 5 000 €), à 73 % des travaux d’isolation (38 % pour un budget compris entre 1 501 et 5 000 €) et 56 % de chauffage (42 % pour un budget compris entre 1 501 et 5 000 €). Près de 61 %, font appel à un professionnel. Si 85% des Français connaissent au moins une aide au financement, peu en ont recours.

Près de 23 % ont utilisé la TVA à taux réduit, 7 % des chèques énergie et 6 % l’éco-prêt à taux zéro. Avec seulement 16 % des Français au courant de son existence et 3 % qui l’utilisent, le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite) figure en dernière place du classement. Les hommes sont plus informés que les femmes. Près d’un homme sur 5 déclare connaître le Cite contre 12 % des femmes.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article