Systra a inauguré le pont Sheikh Jaber Al-Ahmad Al-Sabah

Rédaction
03/05/2019

Systra a inauguré le pont Sheikh Jaber Al-Ahmad Al-Sabah au Koweït, qui constitue un record mondial : 34,1 km de franchissement au-dessus de la mer.

Systra a inauguré le pont Sheikh Jaber Al-Ahmad Al-Sabah au Koweït, qui constitue un record mondial : 36,1 km de pont au-dessus de la mer. [©Systra]
Systra a inauguré le pont Sheikh Jaber Al-Ahmad Al-Sabah au Koweït, qui constitue un record mondial : 36,1 km de pont au-dessus de la mer. [©Systra]

Systra a inauguré le pont Sheikh Jaber Al-Ahmad Al-Sabah au Koweït, qui constitue un record mondial : 34,1 km de franchissement au-dessus de la mer. Cette nouvelle traversée rapproche Koweït City de la future ville de Madinat Al-Hareer. Cette dernière est amenée à être la future zone d’activité économique au Nord du pays, visant à constituer un hub du Golfe d’ici 2030. 

Une infrastructure spectaculaire

Le pont Sheikh Jaber Al-Ahmad Al-Sabah relie la capitale Koweït City au Sud de la baie à la zone de Subiyah au Nord, en 36,1 km de prouesses techniques (Main Link : 4,5 km de pont terrestre + 26,4 km de pont maritime + 5,2 Km d’une autre partie de pont maritime). En ajoutant la portion de 12,4 km, qui permet de rallier le quartier de Doha (Doha Link) à l’Ouest, l’ouvrage est l’un des ponts maritimes les plus longs au monde avec un total de 48,5 km. Systra s’est vu confié les études du pont et des ouvrages associés de la liaison principale : “Main Link”. Cette dernière comporte un pont maritime de 26,4 km de long, incluant un pont à haubans de 340 m de long avec une travée principale de 177 m. Egalement un pont terrestre d’environ 4,5 km assurant la connexion avec les réseaux routiers de l’échangeur de Ghazali, deux îles artificielles, deux polders et deux marinas. Enfin, 30 bâtiments d’une superficie totale de 16 000 m² destinés à faciliter la gestion et la maintenance de l’infrastructure du projet, dont une tour d’observation emblématique. Ainsi que l’ensemble des systèmes électriques et mécaniques. Systra a réalisé aussi le contrôle extérieur des études pour la liaison de “Doha Link” pour le compte de l’entreprise de construction Sud-coréenne, GS E&C en charge de la construction de cette partie du projet.

«Le recours à une option audacieuse, en proposant des mono-pieux pour supporter l’ouvrage, a permis d’en assurer la stabilité dans un contexte géologique défavorable. Tout en réduisant de manière significative les efforts sismiques, les besoins en ressources naturelles et les risques de dispersion du béton », explique Mohamed Akraa, directeur du projet. L’occasion de proposer une première mondiale : la préfabrication à terre, dans une usine spécialement construite, de travées entières avec précontrainte en pré-tension. Longues de 40 et 60 m et de 950 et 1 600 t respectivement, qui a été l’une des clefs du succès du projet.