Soprema et la formation professionnelle des étancheurs

Rédaction
04/02/2014

Soprema accueille plus de 1 000 stagiaires étancheurs par an dans son centre de formation agréé de Strasbourg, tant en formation initiale, continue ou aide à la réinsertion professionnelle.

Pour soutenir un secteur en pénurie de main-d’œuvre, Soprema s’investit dans la formation et l’emploi. Pour ce faire, la société accueille plus de 1 000 stagiaires étancheurs par an dans son centre de formation agréé de Strasbourg, tant en formation initiale, continue ou aide à la réinsertion professionnelle.

Depuis 2005, Soprema, en partenariat avec l’Education nationale, la Région Alsace et le Pôle Emploi, a mis en place à Strasbourg deux certifications de niveau V, le Cap Etancheurs du BTP et le cursus Déb (Devenir étancheur bardeur). De plus, au sein de son centre de formation, Soprema dispense de nombreuses sessions de formations continues au profit des entreprises d’étanchéité. « Par nos actions, nous répondons aux besoins de main d’œuvre qualifiée, exprimés par les entreprises d’étanchéité. Par notre implication dans la formation, nous soutenons un secteur en pénurie de main d’œuvre, liée en partie à la méconnaissance de ces métiers. Un déficit que nous pallions, entre autre, par une communication régulière à travers des interventions en collèges, des réunions d’information collectives à Pôle Emploi et aux portes ouvertes du CFA Le Corbusier notre partenaire », insiste Jean-Marie Romilly, directeur du Centre de Formation Soprema.

En effet, la société est partenaire du CFA Le Corbusier d’Illkirch-Graffenstaden, situé près de Strasbourg, dans le cadre du CAP Etancheurs du BTP . Cette formation en apprentissage, qui dure 2 ans, s’adresse aux jeunes de 16 à 26 ans et est ouverte à toutes les entreprises d’étanchéité. Elle est répartie à raison de 210 h/an d’enseignement général et autant d’enseignement professionnel. L’effectif est limité à 12 personnes maximum par session. Depuis son ouverture, ce sont près de 60 candidats qui ont passé les épreuves du CA et ont tous trouvé un emploi.

Dans le cadre d’une “action conjoncturelle” du programme régional de formation, la Région Alsace et Pôle Emploi ont sollicité Soprema pour proposer un cursus spécifique de reconversion au métier d’étancheur. Cette formation validée par un diplôme inscrit au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles) est qualifiante de niveau V depuis 2009. Financée par la Région Alsace et le FSE (Fonds social européen), elle est destinée aux demandeurs d’emploi au chômage depuis au moins 3 ans ou n’ayant jamais travaillé dans le bâtiment. Cette formation courte de 6 mois est composée de 362 h en centre de formation, pour la partie théorique et de 490 h en entreprise, pour la partie pratique sur chantier. Elle prépare au métier d’étancheur-bardeur chargé de réaliser des travaux d’étanchéité et de protection des bâtiments aux intempéries. Cet examen est validé par l’État et évalué par un jury paritaire composé de représentants patronaux et salariaux. A ce jour, 75 % des participants travaillent toujours dans l’étanchéité et plus d’un tiers a été embauché par Soprema.

La société répond également aux nombreuses sollicitations extérieures en matière de formation continue. Ce sont plus de 800 stagiaires par an qui sont accueillis dans le centre de formation de Strasbourg pour suivre des stages pratiques de courte durée (entre 2 et 5 j), mais également pour des périodes plus longues par le biais de contrats de professionnalisation de 350 h en alternance sur 10 à 12 mois. Des formations ouvertes à tous et dont les principales concernent les techniques d’étanchéité sur béton et bac acier, ainsi que les travaux de bardage de façade. Certaines de ces formations débouchent sur un Certificat de qualification professionnelle (CQP) visant à progresser au sein de son métier ou favoriser l’insertion professionnelle au sein d’entreprises d’étanchéité.

Le programme de formation continue de Soprema permet en particulier de pallier l’absence de formations initiales dans le domaine de l’étanchéité, de renforcer les connaissances dans ce métier et d’assurer la relève et le remplacement du personnel partant en retraite à court et moyen termes.