Siège de l’Unesco : L’étoile à trois branches

Rédaction
04/08/2015

Le siège de l'Unesco, à Paris, est le fruit du travail commun de trois architectes : le Français Bernard Zehrfuss, l'Américain Marcel Breuer et l'Italien Pier Luigi Nervi.

Forme en double Y, le bâtiment principal de l’Unesco a revêtu un caractère colossal pour l’époque.
Forme en double Y, le bâtiment principal de l’Unesco a revêtu un caractère colossal pour l’époque.

En 1946, sous les prémices de la IVe République, Léon Blum réussit à faire transférer le siège de l’Unesco à Paris, qui s’installe temporairement avenue Kléber, dans l’ancien hôtel Majestic. Mais cette entité doit avoir son propre espace, sa propre architecture. L’idée mûrit jusqu’en 1953 quant à l’emplacement définitif, aux modalités de financement, aux choix des architectes, aux plans…

« Le Corbusier veut s’approprier la construction du nouveau bâtiment, il voit là sa dernière chance de laisser une empreinte majeure dans la capitale.1 » Mais les Etats-Unis refusent. A sa stratégie de

Cet article est réservé aux abonnés
des revues Béton[s] le Magazine et Bâti & Isolation.

En plus de votre magazine, profitez d’un accès illimité à l’ensemble des contenus et services du site www.acpresse.fr :

  • Lecture de l’intégralité des dossiers thématiques, reportages chantiers, fondamentaux, histoire de la construction…
  • Consultation des indicateurs économiques (chiffres et analyses)
  • + vos newsletters pour suivre l’info en continu
Je m'abonne

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article