Saturday Night Toupie !

Rédaction
18/01/2017

A Lyon, lors de l’édition 2016 de la Fête des Lumières, on a pu voir, le long de l'avenue du Président Carnot, une toupie Lafarge Bétons France, décorée de 3 500 miroirs plus scintillants les uns que les autres.

A Lyon, l’édition 2016 de la Fête des Lumières était davantage concentrée, restreinte dans un périmètre et raccourcie dans sa durée, en raison du plan Vigipirate. Ce qui n’a pas empêché quelque 42 scénographies, installations en tout genre et spectacles, de se succéder à un rythme effréné jusqu’au samedi 10 décembre dernier. Parmi elles, un projet lancé par Emmanuel Garcia, directeur général de Lafarge Bétons France, avec le plasticien Benedetto Bufalino, qui se sert du quotidien comme terrain de jeu pour questionner nos modes de vie, et le concepteur de lumière Benoit Deseille. « Ce que j’aime, ce sont surtout les supports de production décalés. Nous nous inscrivons dans la démarche de mieux construire la ville, dans laquelle Lafarge se positionne comme acteur économique. L’art permet ainsi d’en faire partie intégrante, tout en étant original », explique Emmanuel Garcia. Résultat : une bétonnière louée aux Transports Ruiz et détournée en… une boule à facettes géante. « C’était la deuxième fois, que les Transports Ruiz participaient à l’un de nos évènements. Ils se demandent toujours, ce que je vais bien pouvoir encore inventer. Mais ils réagissent à merveille à ma créativité… », s’amuse Emmanuel Garcia. Quant à Benedetto Bufalino et à Benoit Deseille, ce sont deux artistes fidèles de la Fête des Lumières, ayant déjà réalisé la transformation d’une cabine téléphonique en aquarium ou la réalisation d’une guirlande de vraies voitures. La cuve de la toupie a été décorée de 3 500 miroirs plus scintillants les uns que les autres. L’avenue du Président Carnot a été transformée, le temps d’une soirée, en un gigantesque Dancefloor, au son des plus grands tubes de la fin des années 1970 et du début des années 1980…